Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru Forester 2.5X 2006

Subaru Forester 2.5X 2006

Un VUS multisegments influent Par ,

Un VUS multisegments influent

Lorsque Subaru a lancé son Forester à l'automne 1997, je doute que ses dirigeants s'attendaient à ce qu'il ait autant d'influence dans la
Le Forester est né de la volonté de Subaru de fusionner les attributs d'une voiture à ceux d'un VUS. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
popularisation des véhicules multisegments. Bien que le Toyota RAV4 l'ait devancé de deux ans et le Honda CR-V, d'un an, l'utilitaire de Subaru a innové en étant davantage dérivé de l'automobile que les deux autres.

Le Forester est né de la volonté de Subaru de fusionner les attributs d'une voiture à ceux d'un VUS. Le constructeur s'est donc servi de la familiale sous-compacte Impreza pour constituer la base du Forester. Au cours de sa transformation, la structure de l'Impreza a été allongée, élargie et nettement agrandie en hauteur.

Encore aujourd'hui, le spacieux Forester est alimenté par le très fiable moteur à quatre cylindres à plat de Subaru, qui achemine son couple aux
Il faut un oeil fin pour reconnaître le nez subtilement redessiné ainsi que le hayon et les feux arrière retravaillés du Forester. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
quatre roues par l'entremise de la technologie de traction intégrale réputée du fabricant japonais.

Maintenant à sa huitième année, le fidèle et très populaire Forester continue de conquérir le coeur - et le portefeuille - des acheteurs éclairés. En cours de route, Subaru l'a raffiné en améliorant sa performance et en ajoutant des accessoires, sans oublier un lifting ou deux, le plus récent étant réservé au modèle 2006. Il faut un oeil fin pour reconnaître le nez subtilement redessiné ainsi que le hayon et les feux arrière retravaillés du Forester. Disons simplement que son design et sa forme simplistes ont toujours été attrayants au fil des ans et qu'ils continuent à l'être. Point final.

À l'intérieur, l'allure de familiale quatre portes du Forester ne suscite pas autant d'admiration que son grand frère, le Tribeca. L'habitacle du Forester est aussi conventionnel que peut l'être un véhicule de nos ajours, surtout la version de base (2.5 X) qui fait l'objet de cet essai. Bien
Le niveau de confort et de fonctionnalité du Forester est remarquable. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
sûr, il est possible de dépenser un peu plus pour obtenir de belles commodités, telles qu'un système audio haut de gamme avec commandes au volant, une garniture en cuir, un toit ouvrant vitré et des sièges chauffants, mais Subaru m'a fourni un modèle d'essai en version de base et j'en suis reconnaissant. Trop souvent, les manufacturiers nous envoient leurs meilleurs produits et leurs versions haut de gamme. Or, le «meilleur produit» n'est pas toujours représentatif de ce qu'on retrouve dans la cour du consommateur moyen.