Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru Forester 2.5X Touring 2009 : essai routier (vidéo)

Subaru Forester 2.5X Touring 2009 : essai routier (vidéo)

L'utilitaire des gens raisonnables Par ,

Pourquoi faire appel à des lutteurs sumo pour présenter le nouveau Subaru Forester? Ces personnages, qu'on présente de façon humoristique dans la publicité télévisée, sont là évidemment pour confirmer l'identité nipponne d'une marque et d'un modèle qu'on croit souvent, à tort, fabriqué par un constructeur suédois. Mais, ce choix s'explique sans doute plus par la nécessité d'attirer l'attention des consommateurs sur un nouveau véhicule dont l'évolution esthétique se révèle plutôt sage.

Le Subaru Forester 2009 arbore une silhouette renouvelée qui adopte toutefois un style plutôt classique.

Or, dans un créneau desservi par une vingtaine de produits rivaux, dominés par le Ford Escape et le Honda CR-V, une évolution timide peut constituer un handicap.

Ces lutteurs sumo, si « sexy » soient-ils, n'engendreront pas un déferlement d'acheteurs chez les concessionnaires. Tout au mieux, ils contribueront à informer les habitués de la marque sur les améliorations apportées au Forester tout en titillant les autres consommateurs.

De l'espace, enfin!
Si ces automobilistes recherchent un utilitaire polyvalent de taille compacte, ils ne seront pas déçus. Ce véhicule a désormais un gabarit idéal pour quatre adultes. Jusqu'en 2008, on n'aurait jamais dit cela. Il fallait presque considérer ce Subaru comme un 2+2, tant l'espace réservé aux passagers arrière était limité.

Cette amélioration, on la doit à la nouvelle carrosserie, plus longue de 7,5 centimètres, plus large de 5 centimètres et plus haute de 11 centimètres, mais également au châssis dont l'empattement a été allongé, et les voies, élargies. Des gains qui se reflètent dans un espace plus généreux à l'arrière, pour les jambes et les pieds. Même si, en augmentant l'angle d'ouverture des portières arrière, le constructeur facilite l'embarquement, il n'en reste pas moins que le seuil de porte reste élevé.

On n'ajoute pas des centimètres sans augmenter la masse d'un véhicule. Dans le cas du Forester 2.5X, dont nous avons fait l'essai, c'est une soixantaine de kilos de plus qui s'affichent sur la balance. Pourtant, le 4-cylindres boxer de 2,5 litres qui anime les trois versions 2.5X (de base, Touring et Limited) a beau afficher trois chevaux de moins qu'en 2008, soit 170, le temps d'accélération de 0 à 100 km/h, lui, n'a pas changé ! Un peu plus de 9 secondes suffisent pour atteindre cette vitesse avec la boîte de vitesses manuelle.

Pour faire mieux, il faut opter pour le Forester 2.5XT, qui bénéficie d'une version suralimentée de ce 4-cylindres. Fort de ses 224 chevaux, il réduit ce temps d'accélération à moins de 7 secondes.

Le moteur à 4 cylindres atmosphérique de 2,5 litres du Forester 2.5X produit 170 chevaux.