Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Suzuki Kizashi 2012 : premières impressions

Suzuki Kizashi 2012 : premières impressions

Aiguiser le crayon Par ,

La dernière année n’a certes pas été facile pour Suzuki au Canada. À la fin de 2011, le fabricant japonais aura vendu environ 6000 véhicules à travers le pays, en chute de 40% par rapport à 2010. Sans aucun nouveau produit en vue, le futur n’annonce rien de très joyeux.

Suzuki Kizashi 2012 vue 3/4 avant
La Suzuki Kizashi 2012 est, de façon discutable, la plus sexy des berlines intermédiaires. (Photo: Michel Deslauriers/Auto123.com)

Suzuki reste néanmoins confiante qu’elle se remettra sur pied en concentrant ses efforts dans la promotion de ses véhicules au niveau des concessions. Et quand je regarde leur gamme de produits – minuscule, il va sans dire – les véhicules eux-mêmes ne sont pas le problème, plutôt la méconnaissance de la marque Suzuki en général.

Le VUS compact Grand Vitara, la SX4 compact en formats à hayon et berline ainsi que la berline intermédiaire Kizashi sont tous très compétents, mais personne ne remarque qu’ils existent. La Swift+ est officiellement retirée, et si vous désirez vraiment vous acheter une camionnette Equator, on peut vous en assembler une sur commande.

Au Canada, environ la moitié des ventes de Suzuki sont regroupées dans La Belle Province, puisque 30 des 70 concessionnaires canadiens y sont établis. Alors à part au Québec et en Ontario, les Suzuki se font assez rares sur la route.

C’est particulièrement dommage pour la Kizashi, la dernière-née du fabricant. Chaque fois qu’on conduit cette voiture, elle nous impressionne, et mérite un auditoire plus grand que Suzuki semble pouvoir lui procurer.

Transmission intégrale maintenant d’office
Pour 2012, la Kizashi se présente en trois niveaux de finition : S, SX et Sport. Cependant, le rouage intégral figure maintenant de série dans chaque modèle; en 2011, seule la SX en bénéficiait.

Avec la Kizashi, Suzuki ne tente pas de concurrencer la Toyota Camry ni la Honda Accord. Elle cible plutôt une rivale plus atteignable, la Subaru Legacy. Contrairement au système à prise constante chez Subie, le système iAWD de Suzuki favorise les roues avant en conduite normale; selon les réactions du conducteur et de la voiture sur la route, le système achemine de la puissance vers les roues arrière, ou de gauche à droite, anticipant une perte d’adhérence. Un bouton sur le tableau de bord permet également au conducteur de désactiver manuellement le système iAWD.

Et la Kizashi profite d’une superbe tenue de route, s’avérant plus amusante que pas mal toutes ses rivales intermédiaires. Et malgré une facilité à dévorer les routes de campagne sinueuses, le roulement de la voiture, à mon humble avis, promet un parfait équilibre entre confort et dynamisme : pas molasse comme une Camry, pas ferme comme une BMW Série 3.

Suzuki Kizashi 2012 vue côté gauche
Pour 2012, la Kizashi se présente en trois niveaux de finition : S, SX et Sport. (Photo: Michel Deslauriers/Auto123.com)