Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Suzuki Kizashi Sport 2011 : essai routier

Suzuki Kizashi Sport 2011 : essai routier

Celle qui fait tout bien Par ,

Elle a du style, de la gueule, offre du plaisir de conduite et possède une traction intégrale efficace. Vous vous dites, voilà la voiture idéale, ce qui est presque vrai. Toutefois connaissant les amateurs de voiture, puisqu’elle se nomme Suzuki, plusieurs hésiteront avant de se rendre chez le concessionnaire ou de la considérer sérieusement.

Ce qui est, je crois, bien dommage, car malgré quelques faiblesses ici et là, la Suzuki Kizashi nous fait la preuve qu’elle peut tout faire bien… enfin presque.

La Kizashi a du style, de la gueule, offre du plaisir de conduite et possède une traction intégrale efficace. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Stylée et agressive

De l’extérieur, la Suzuki Kizashi s’affirme. Elle a une grille imposante, des passages de roues proéminents qui lui confèrent une forte présence sur la route, et une allure sportive qui ne fait aucun doute. En fait, lorsque j’ai vu la Kizashi en photo la première fois, j’ai cru à une immense voiture. Pourtant debout à ses côtés, j’y ai vu une berline de bonne taille, qui a surtout une personnalité assurée.

Dans l’habitacle, même son de cloche. L’espace y abonde, tant à l’avant qu’à l’arrière, et les sièges font honneur à la réputation de sportive que la Suzuki veut refléter en proposant beaucoup de support. La position de conduite relève d’ailleurs davantage de la conduite sportive que de la simple berline routière.

Il faut aussi noter que la Kizashi dispose de série beaucoup d’accessoires, ce qui facilite considérablement la vie à bord. D’autant plus que l’ergonomie est bien pensée, rendant les commandes facilement accessibles et ne nécessitant pas de grandes études avant de pouvoir les maîtriser!

Ajoutons à cela un style qui se marie aux lignes extérieures, un calibre de finition bien au-delà de ce à quoi Suzuki nous a habitués, et des matériaux de meilleure qualité que la moyenne, et vous aurez un intérieur sophistiqué, sans tomber dans l’excessif. Un peu à l’image de la voiture tout entière!

Moteur sans puissance
Le principal défaut de la Suzuki Kizashi reste sans conteste la faible puissance de son moteur 4 cylindres de 180 chevaux. La voiture étant relativement pesante, la faible motorisation confisque un peu du plaisir de conduite en limitant les accélérations, en donnant l’impression que la voiture atteint rapidement son état maximal.

Dommage car même en version sport, la Kizashi ne compte que ce moteur de base, rendu encore plus poussif par la présence d’une traction intégrale comprise sur la version SX essayée par le passé, mais handicapante sur la puissance.

Le principal défaut de la Suzuki Kizashi reste sans conteste la faible puissance de son moteur 4 cylindres de 180 chevaux. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)