Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de la Toyota Camry 2019 : plus que juste fiable

La Toyota Camry 2019 est un incontournable des berlines familiales dont il est difficile de rivaliser si on considère sa réputation coulée dans le béton. Mais attention, c’est bien une réputation solide mais si on se retrouve dans un segment délaissé par grand nombre de consommateurs, disparus pour les terrains plus fertiles des VUS, la survie n’est pas garantie.

Mais rendons à César… Toyota a toujours réussi à rendre son véhicule attrayant et plaisant aux masses, et c’est la raison pour laquelle vous connaissez forcément une personne de votre entourage au volant d’une Camry. Peut-être justement à cause des tendances du marché penchant vers les modèles utilitaires, la compagnie a aussi compris que  la fiabilité ne suffisait plus. Or, cette dernière génération du modèle est vraiment plus attrayante, se démarquant de sa concurrence avec un style plus audacieux et plus athlétique que jamais.

Toyota a divisé sa gamme en neuf niveaux de finition avec des versions plus sportives dont la SE, la XSE ainsi que la XSE V6 qui disposent d’une conception un peu différente du reste de la gamme. On retrouve sur ces versions une calandre plus agressive, par exemple. Toyota offre aussi des versions plus sereines avec une calandre plus étirée comme nous l’avons retrouvé sur le véhicule que nous avons conduit, la XLE (disponible aussi en hybride).

Fiche technique de la Toyota Camry 2019

Photo : D.Boshouwers

La Camry XLE reçoit un système de traction avant avec le système de régulateur de traction (TRAC), ainsi que l’ensemble Navigation (au cout de 2740 $). On retrouve un toit ouvrant panoramique, un système de contrôle de climat à deux zones automatique et des roues an aluminium de 18 po (avec l’ensemble Navigation, sinon a droit à des roues de 17 po).

Cette huitième génération de la Camry introduit pour la première fois en 2017 a été embellie et a profité de petits changements pour renouveler son attrait, bien que l’on ne parle pas ici de changements radicaux. Le tout est construit sur la nouvelle plateforme modulaire (TNGA) de Toyota notamment partagée avec la Toyota Corolla 2020.

Un intérieur confortable et bien pensé
La version XLE que j’ai pu tester est passablement luxueuse à l’intérieur et c’est là que l’on tique en comparant avec les finitions d’entrée de gamme qui sont tout de même bien moins luxueuses que les versions plus dispendieuses.

Cette conception « luxe » pour la XLE pourrait bien être l’atout concurrentiel pour la Camry 2019. L’habitacle de notre modèle était composé d’un élégant cuir beige ce qui rend cette Toyota invitant et confortable.

Photo : D.Boshouwers

Bien que l’on puisse avoir à redire sur le tableau de bord qui manque un peu d’inspiration, on salue l’effort de Toyota a donner à cette voiture généraliste une atmosphère distinctive et, entre autres, des finitions en bois que l’on retrouvait avant uniquement chez les marques de luxe.

Les ouvertures de portes sont larges et les seuils faciles à franchir, comme on est en droit de s’attendre d’une berline de Toyota. Une fois assis dans la cabine de la Camry l’espace est assez généreuse – là aussi, peu surprenant, étant donné la vocation principale de ce modèle.

La Camry reste une grande berline et son coffre rabattu offre un grand espace de chargement, certes moins que certains concurrents, mais elle obtient tout même une bonne note. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles elle se vend si bien.

L’intérieur est ergonomique. On y retrouve de nombreux petits rangements bien organisés pour conserver ce que l’on souhaite garder à proximité comme le portefeuille, le téléphone et les autres indispensables.

Photo : D.Boshouwers

On retrouve des ports de charge et des connecteurs USB, mais aussi une chaine stéréo JBL, un point d’accès Wifi, une interface de 7,0 pouces à écran tactile Entune 3.0 pour la commande centrale de série et disponible aussi en version améliorée pour la XLE et la XSE (on parle alors d’un écran de 8,0 pouces).

Compétent et rapide, Entune reste un peu difficile à appréhender. On met du temps à trier les commandes et on ne trouve pas toujours rapidement ce que l’on veut – ce qui est problématique pour les gens impatients comme moi.

CarPlay oui, Android Auto non
Parmi les nouveautés les plus notables, on y inscrit Apple CarPlay, maintenant inclut de série ; malheureusement Android Auto n’est toujours pas présent à l’heure où il devient banal.  

La sécurité reste un aspect des plus importants pour la Camry, qui demeure l’une des berlines intermédiaires les mieux nanties au niveau des équipements et des fonctionnalités.

Chaque modèle profite de série de l’ensemble Toyota Safety Sense qui comprend une alerte de collision avant, freinage automatisé, détection piétons, alerte de sortie de voie avec assistance de direction, ou encore un régulateur de vitesse adaptatif. La décision de Toyota de rendre les technologies d’assistance de série sur toute la gamme doit être soulignée et saluée.

Photo : D.Boshouwers

Globalement, on retrouve dans la Camry XLE un intérieur surprenant pour un véhicule de cette catégorie. C’est une jolie cabine dans l’ensemble, bien organisée et agrémentée de touches de haut de gamme soigneusement réfléchie sans pour autant revendiquer du luxe démesuré. L’ironie, cependant, est que sa grande qualité fait mal paraitre les versions de base, qui elles font un peu dur…

Côté mécanique et consommation
On retrouve pour la XLE un quatre cylindres de 2,5 litres revendiquant 203 chevaux et 184 lb-pi de couple soit une augmentation de 28 chevaux et de 16 lb-pi de couple si on compare au modèle sortant. C’est bien, mais pas aussi excitant que ce qu’offre le V6 des versions plus sportives du modèle qui propose 301 ch et un couple de 267 lb-pi.  Quoi qu’il en soit, ce sont de belles puissances par rapport au précèdent modèle. Le moteur travaille de concert avec une transmission automatique à 8 rapports.

Niveau consommation on retrouve pour la XLE une moyenne de 8,5 / 6,1 /7,4 aux 100 km (ville/route/combiné). Ces chiffres sont impressionnants pour une berline ne profitant d’aucun appui électrique au niveau du groupe motopropulseur. Le problème est que je ne me suis jamais approché de ce rendement lors de ma semaine de conduite, qui s’est déroulé tôt au printemps alors qu’il restait des dernières traces de neige sur les routes. Il est vrai que j’ai fait beaucoup plus de route urbaine que d‘autoroute, mais quand même, mon total combiné fut 9.6L/100 km.

Photo : D.Boshouwers

Sur la route
La Camry est satisfaisante pour une conduite « normale » sans engouement ni hâte particulière. Le moteur est économe et la transmission assez réactive pour ne pas la sentir.

Le moteur n’est ni bruyant ni intrusif s’il est ménagé, mais hors de sa zone de confort il se fait entendre. Il n’est pas aussi réactif que le moteur à puissances similaires que l’on retrouve dans le Honda Accord, éternel rival de la Camry, ou encore dans l’Altima de Nissan. Pour ceux qui priorisent le silence du moteur même lors de moments d’agression, ils trouveront leur bonheur ailleurs.

La direction est pondérée bien que j’ai trouvé la pédale de frein peu souple et un peu trop sensible à mon goût, mais le mode Sport les rend plus puissants. Le châssis rehausse le niveau de la Camry qui est légèrement plus divertissante dans les virages et le peu d’athlétisme que l’on retrouve est en grande partie dû à la nouvelle plate-forme.

Plusieurs modes de conduite sont à la disposition du conducteur dont Normal, Sport et Eco. On retrouve les boutons qui permettent de passer d’un à l’autre juste à côté du levier de vitesse. Passer en mode Eco est idéal pour une conduite légère et économe ce qui colle parfaitement à la personnalité de la Camry.

Photo : D.Boshouwers

Globalement, la Camry est un peu plus rigide et elle n’a jamais été aussi agréable à conduire et elle garde sa fiabilité pour un usage quotidien. C’est une berline configurée pour le confort et l’économie, ne lui en demandez pas plus.  Il se trouve que j’ai tout récemment eu l’occasion de conduire la Honda Accord en version Touring, et j’ai été étonné à quel point cette berline est dynamique dans sa conduite en comparaison avec la Camry.

Si vous cherchez une berline familiale classique, cette dernière Camry sera l’une des meilleures options. Mais si vous voulez du punch, alors là…

Côté prix
Notre modèle XLE coûte 36 645 $, avant les frais additionnels. Les prix varient entre 26 590 $ pour le modèle L de base et 41 190 $ pour la Camry Hybride XLE.

Photo : D.Boshouwers

Si la performance de la Camry est un peu pâle si on la compare avec ses concurrents plus sportifs comme la Honda Accord ou la Mazda6, elle reste confortable et à la hauteur de nos attentes. Si on passe outre les quelques erreurs, et si on prend compte de son design extérieur largement amélioré, c’est un véritable renouveau pour la nouvelle génération. C’est donc de nouveaux horizons qui s’ouvrent à la Camry qui pourra désormais être choisie pour son look attrayant et non plus uniquement pour son légendaire rapport/qualité prix à la fiabilité inégalable.

On aime

-    Design extérieure réussi
-    Intérieur spacieux
-    Finitions supérieures haut de gamme
-    Apple CarPlay de série
-    Conduite confortable

On aime moins

-    La qualité des matériaux médiocres pour les finitions inférieures
-    Pas d’Android Auto
-    Manque de réflexes sportifs

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
80%
Toyota Camry 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Toyota Camry XLE 2019
toyota camry 2019
Toyota Camry XLE 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Boshouwers
Photos de la Toyota Camry XLE 2019