Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Sequoia SR5 V8 4.6L 2010 : essai routier

Toyota Sequoia SR5 V8 4.6L 2010 : essai routier

Un digne représentant d'une espèce en voie d'extinction Par ,

Le titre de cet essai routier dit tout. Autrefois très populaires et très profitables pour les constructeurs automobiles, les grands utilitaires sport ne représentent plus qu'une infime partie du marché -- peut-être pas en termes de produits disponibles, mais assurément en termes de ventes. Il est vrai que les consommateurs les fuient comme la peste de nos jours, mais il est aussi vrai que cette espèce ne disparaîtra jamais complètement à la manière des dinosaures.

Vendu au prix «raisonnable» de 48 320 $, il renferme pratiquement tout ce qu'un propriétaire moyen pourrait demander.

Les gros VUS sont aujourd'hui un mal nécessaire au même titre que la déforestation et la chasse aux baleines. Ils ont développé une telle réputation, que leurs opposants n'hésitent pas à se réunir en masse pour les dénoncer. D'ailleurs, les publicités vantant leurs mérites se font rares, les tout nouveaux modèles passent inaperçus et les gens qui en possèdent un tentent de se cacher derrière le volant quand on les croise.

Pourtant, si vous avez trois ou quatre enfants, un bateau ou une remorque à tirer et des voyages à la campagne prévus régulièrement, il n'y a pas 36 solutions...

Un vrai camion
Il y a plusieurs années, les compagnies ont cherché à se détourner du «look camion». Cependant, elles ont vite réalisé que donner une allure de mini-fourgonnette (lire : moins masculine) à leurs gros véhicules n'était pas une bonne idée. Après tout, cet autre segment du marché commençait lui aussi à perdre beaucoup de plumes. Les véhicules dits «multisegments» ont fait leur apparition mais, encore une fois, l'absence d'un côté robuste et macho s'est avéré un problème. Aujourd'hui, le Sequoia et plusieurs de ses pairs ont retrouvé leur look camion d'antan.

La première génération de ce grand Toyota était déjà pas mal imposante; or, la nouvelle lancée pour 2008 est encore plus grosse, plus intimidante et plus dominante. Faisant preuve d'une audace qui manque à la très vaste majorité des produits Toyota (passés ou actuels), le Sequoia, tout comme son jumeau en format camionnette, le Tundra, arbore une calandre gargantuesque, un énorme pare-chocs avant et tout le caractère qu'on puisse souhaiter. Dans l'ensemble, son style reste sobre et ne choquera personne... sauf ceux qui ne supportent pas l'idée d'avoir l'air aussi nain à côté du camion.

Une fois confortablement assis, les occupants avant profitent d'une instrumentation et de commandes simples à utiliser.