Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premier essai de la Toyota Sienna 2021 : la guerre électrique est lancée

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Auto123 y va d’un premier essai de la Toyota Sienna 2021.

Kingston, ON – De nos jours, les constructeurs n’en ont que pour le segment utilitaire. L’automobile est devenue synonyme de flexibilité, de capacité, voire même de robustesse! Tout cela au détriment des voitures en perte de vitesse depuis quelques saisons. Qu’en est-il de la catégorie des minifourgonnettes? De ce côté, c’est plutôt stable, car il y a encore une bonne portion de la population qui a besoin d’un véhicule pratico-pratique au quotidien.

Ce n’est pas pour rien que les renouvellements de « minivan » sont moins fréquents : les habitués de ces fourgons familiaux vont continuer de les acheter, quel que soit leur forme ou leur type de motorisation. Le nerf de la guerre ici, c’est l’espace, mais on pourrait bientôt être témoin d’un duel fort intéressant entre deux minifourgonnettes hybrides : la Chrysler Pacifica Hybride (à motorisation hybride rechargeable) et la toute nouvelle Toyota Sienna qui, à partir de 2021, passe en mode hybride sur toutes ses livrées.

Finalement, il y a peut-être plus que le nombre de litres qui entre en ligne de compte ici. À l’ère de l’électrification de l’automobile, les minifourgonnettes sont peut-être rendues à réduire leur empreinte écologique. Et là-dessus – n’en déplaise à Chrysler qui ne vend pas une proportion importante de sa livrée enfichable –, Toyota vient potentiellement de s’emparer de la pole.

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Toyota Sienna 2021, profil
Photo : V.Aubé
Toyota Sienna 2021, profil

Des modèles pour tous… à condition d’avoir 40 000 $
C’est désormais de notoriété publique, les minifourgonnettes ne sont plus ce qu’on appelle des véhicules bon marché, surtout en cette fin 2020 où la Dodge Grand Caravan connaît ses derniers moments en tant que véhicule neuf… et abordable!

La Toyota Sienna 2020 commandait une somme légèrement supérieure à 35 000 $ pour sa livrée la plus accessible et la tendance n’est pas prête de s’estomper, car pour 2021, la Sienna LE débute à 39 990 $. Rassurez-vous, cette Sienna d’entrée de gamme n’est pas aussi dégarnie que les livrées CE du passé où l’enjoliveur de roue constituait le détail le plus mémorable du modèle à l’extérieur. Non, la Sienna LE 2021 est livrée avec des jantes de 17 pouces, des sièges avant chauffants, un volant gainé de cuir, des portières coulissantes assistées (oh que oui!), une climatisation à trois zones, un démarrage à bouton pressoir et un écran multifonctions de 4,2 pouces, en plus de cet écran central de neuf pouces de largeur. La bonne nouvelle pour ceux et celles qui voudraient bénéficier du rouage intégral, c’est qu’il est disponible sur toutes les livrées, même la Sienna LE de base! Le supplément exigé ici est de 2 000 $.

Pour 42 990 $, la Sienna XLE à roues motrices avant est certainement mieux outillée pour accommoder la marmaille avec des sièges en SofTex, un toit ouvrant, des jantes de 18 pouces, deux fauteuils capitaine à la deuxième rangée à long coulissement – j’y reviendrai plus tard –, une clé intelligente, un hayon et des portières latérales actionnées par le mouvement du pied (et ça fonctionne!) et même un contrôle automatique de la température à quatre zones. Ici, le rouage intégral fait passer le prix de la Sienna XLE à 45 390 $ en plus de perdre une place au passage (sept au lieu de huit), le poids étant le coupable.

Toyota Sienna XSE 2021
Photo : V.Aubé
Toyota Sienna XSE 2021

Au-dessus de la XLE, on retrouve la XSE au look plus sportif avec des jantes de 20 pouces pour le modèle à traction avant, et 18 pouces pour la XSE AWD. Le prix d’entrée ici est de 45 690 $, et de 47 690 $ pour l’intégrale. L’équipement de la XLE est reconduit, avec des phares à DEL haut de gamme, une suspension sport et un carénage avant et arrière sport, sans oublier les services connectés par Toyota avec navigation intégrée. L’ensemble Technologies rehausse le prix de la facture à 51 190 $ ou 53 190 $ selon le type de motricité, lui qui ajoute quelques équipements réservés à l’édition la plus luxueuse de la gamme.

Vient ensuite la Sienna Limited, la plus cossue de la gamme comme en fait foi son prix de 56 190 $ en livrée à roues motrices avant ou 58 190 $ avec le rouage intégral. Le gros luxe, c’est à bord de celle-ci que ça se passe… en attendant la livrée Platinum en 2022. En effet, les gens de Toyota Canada nous ont confirmé qu’un échelon supérieur était en route pour l’an prochain avec notamment un petit réfrigérateur et un aspirateur central!

Pour en revenir à la Limited, sachez que sa sellerie est en cuir, que les deux sièges capitaine de deuxième rangée sont également chauffants, tandis qu’à l’avant, on ajoute la ventilation pour le fessier des passagers, un rétroviseur à affichage numérique, une chaîne audio JBL à 12 haut-parleurs et divertissement arrière, un sonar de dégagement avec détection des piétons et de circulation transversale arrière avec freinage, ainsi que ce système de visionnement en plongée.

Toyota Sienna XSE 2021, intérieur
Photo : V.Aubé
Toyota Sienna XSE 2021, intérieur

Du nouveau à l’intérieur
Au-delà du design qui est beaucoup plus expressif que celui du modèle sortant, c’est à l’intérieur qu’une minifourgonnette est appréciée. Véritable salon sur roues pour les longs voyages, le fourgon familial se doit d’être logeable, confortable et connecté! Même s’il n’est pas l’élément le plus recherché à bord d’une minifourgonnette, un certain agrément de conduite est toujours bienvenu, et ce, même si la motorisation 4-cylindres à cycle Atkinson est reliée à une boîte de vitesses de type CVT.

Commençons par la première rangée où, il faut l’avouer, beaucoup de travail a été accompli pour masquer la forme du véhicule. La nouvelle planche de bord adopte plutôt une forme linéaire à ce niveau, imitant les plus récents modèles de la marque avec ce large écran central déposé par-dessus les commandes de la climatisation. Toutefois, ce qui ressort davantage, c’est cette console centrale très haute qui vient faire le pont avec le tableau de bord, laissant un espace idéal pour un sac à main ou tout autre objet qu’on préfère garder près de soi.

Évidemment, les porte-gobelets ne manquent pas à bord, la Sienna qui est compte 15 (LE) ou 16 (toutes les autres livrées), tout comme les espaces de rangement dans les portières ou les panneaux de l’habitacle. Même son de cloche pour les ports USB, trois de type A et trois autres de type C, sans compter la ou les prises de courant, selon le modèle retenu.

Sans surprise, la qualité d’exécution est au rendez-vous, mes quelques heures passées au volant qui m’ont permis de confirmer que Toyota accorde encore assez d’importance à cet aspect. J’ai toutefois entendu quelques bruits de caisse et ceux-ci n’étaient pas causés par une chaussée abimée. Rien de bien inquiétant, mais bon, je me dois de le mentionner.

Toyota Sienna XSE 2021, deuxième rangée
Photo : V.Aubé
Toyota Sienna XSE 2021, deuxième rangée

À l’arrière, la présence de ces sièges capitaine à long coulissement donne presque l’envie de se lancer dans l’industrie de la limousine tellement il y a de l’espace pour les jambes lorsque les sièges sont placés à l’endroit le plus reculé. En revanche, on ne peut plus les enlever pour transporter la fameuse planche de 4’ x 8’, même si le constructeur affirme qu’il est toujours possible d’en trimbaler une avec un peu de débrouillardise. Je me dois aussi de mentionner que la troisième banquette est grandement allégée, ce qui facilite sa manipulation lorsqu’on veut la replier dans le plancher. Petit bémol : la visibilité arrière est affectée par le design plus extraverti de la Sienna.

Un moteur 4-cylindres sous le capot?
Contrairement à Chrysler qui privilégie le mariage entre son V6 et une technologie hybride rechargeable, Toyota préfère sa bonne vieille mécanique hybride sans câble de recharge. On retrouve donc le même groupe motopropulseur que dans les autres véhicules hybrides récents (Highlander, RAV4 et Venza), soit le bloc atmosphérique à cycle Atkinson de 2,5-litres accouplé à une paire de moteurs électriques et un bloc de batteries à hydrure métallique de nickel logé sous les sièges avant, bon pour une puissance totale de 245 chevaux. Pour les livrées à quatre roues motrices, le nombre de moteurs électriques grimpe à trois avec celui qui s’occupe du deuxième essieu.

Face à sa devancière, la nouvelle Sienna est moins bien nantie sous le pied droit, le V6 qui livrait tout de même 296 chevaux, et ce, pour un véhicule accusant un poids très similaire. Et pourtant, ce changement de la garde sous le capot ne me dérange pas outre mesure. Oui, c’est vrai qu’un 4-cylindres n’est pas aussi guttural qu’un V6 atmosphérique, tandis que la boîte à variation continue fait entendre les plaintes du moteur thermique à l’accélération, mais le conducteur typique de minifourgonnette n’est pas à la recherche d’une expérience de conduite exceptionnelle.

Toyota Sienna XSE 2021, trois quarts arrière
Photo : V.Aubé
Toyota Sienna XSE 2021, trois quarts arrière

De toute manière, outre le nombre de décibels en croissance lors des accélérations, le reste de la conduite s’effectue sans heurt, car c’est l’avantage d’une boîte CVT : une fois à vitesse d’autoroute, on n’entend presque plus la mécanique. Mieux encore, un léger relâchement de la pédale de droite et vous voilà en mode électrique silencieux au possible.

Là où la nouvelle Sienna brille, c’est au niveau de la rigidité de son châssis, la nouvelle génération qui repose sur la plateforme TNGA et ça paraît au volant, la Sienna qui est plus rassurante à l’approche d’un virage abordé à vive allure par exemple.

Le verdict
Quelqu’un chez Toyota a convaincu la haute direction qu’il fallait attaquer le segment de la minifourgonnette. Le retrait de la Dodge Grand Caravan ouvre une brèche au sein de cette catégorie familiale et l’offre de Toyota est très complète, et ce, même si le prix demandé est salé à la base. En revanche, le contenu technologique justifie en partie cette inflation, d’autant plus que la facture de carburant sera plus petite avec cette nouvelle génération du modèle.

Si les chiffres de 6,5 l / 100 km et 6,7 l / 100 km (respectivement pour les livrées à deux ou quatre roues motrices) risquent d’être difficiles à enregistrer au quotidien – notez que j’ai réussi à enregistrer un 6,6 l / 100 km en étant très poli avec la pédale de droite –, une moyenne de 7,5 et de 7,7 l / 100 km est une statistique tout à fait atteignable sans aucune retenue au niveau de la conduite. On parle d’une minifourgonnette ici, pas d’une sous-compacte hybride!

Toyota Sienna XSE 2021, portes coulissantes ouvertes
Photo : V.Aubé
Toyota Sienna XSE 2021, portes coulissantes ouvertes

On aime

La consommation d’une berline compacte
La rigidité du châssis
Le nombre impressionnant de versions

On aime moins

L’absence d’un pneu de secours sur toutes les livrées (sauf la LE)
Le fait qu’on ne puisse pas retirer les sièges de deuxième rangée
La visibilité arrière réduite

La concurrence principale

Chrysler Grand Caravan/ Pacifica
Honda Odyssey
Kia Sedona

Toyota Sienna XSE 2021, arrière
Photo : V.Aubé
Toyota Sienna XSE 2021, arrière

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Toyota Sienna 2021
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aubé
Photos de la Toyota Sienna 2021