Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Solara 2004

Toyota Solara 2004

Coupé recherche homme Par ,

Toyota Solara 2004
Coupé recherche homme

Sur l'échiquier automobile, les gros coupés sport font maintenant partie d'une catégorie en perdition. Exception faites des Chevrolet Monte Carlo, Ford Mustang, Honda Accord et le récent coupé G35 d'Infiniti, la Toyota Camry Solara est le dernier phénomène du groupe à demeurer en piste. Pour expliquer ce déclin, il faut comprendre que les baby-boomers ont délaissé peu à peu les grosses barquettes que sont devenus ces coupés sport pour se diriger vers des utilitaires sport jugés plus branchés et pratiques.

Conscient qu'il y aura éventuellement un nouveau filon à exploiter auprès de la génération des fifties, Toyota a décidé de renouveler la Solara dans l'espoir de reconquérir les nostalgiques. Si la première vague de Solara séduisait la gent féminine, Toyota espère que la nouvelle génération enjôlera le créneau des hommes âgés de 40 à 54 ans. Pour se faire, les stylistes n'ont rien négligé pour réallumer la flamme. Sexy, la Solara emprunte la jupe avant cisaillée et les portières sculptées de la Matrix, les phares en amande de la Sienna, alors que le derrière reprend les l'aileron et les feux de la Lexus SC 430. Si la ligne peut déplaire à certains, il faut voir la Solara se déhancher sur les routes pour apprécier son charme.

Une plate-forme connue

Par rapport à sa devancière, la Solara est plus longue, plus large et plus haute. L'habitacle est plus généreux pour les passagers qui profitent d'un dégagement accru. À l'arrière, la banquette est la plus accueillante de la catégorie et offre autant d'espace que plusieurs berlines de mêmes dimensions. Le volume du coffre est également imposant et la banquette divisée 50/50 est pratique. Toutefois, on peut se plaindre que les ingénieurs aient omis d'installer des tirettes à l'intérieur du coffre pour replier les dossiers. En effet, il n'est pas aisé de pénétrer dans l'habitacle pour avoir accès aux manettes de rabattement. Alors faites attention aux entorses lombaires messieurs les quinquagénaires!