Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Venza 2009 : essai routier

Toyota Venza 2009 : essai routier

Multisegments multi-talentueux Par ,

À l’instar d’un chien croisé (je n’aime pas le mot «bâtard»), le Toyota Venza 2009 n’appartient pas à une race pure. Néanmoins, il se veut un excellent véhicule familial… tout comme le gentil chien se veut un excellent animal domestique grâce à un croisement de plusieurs beaux attributs.

Le Toyota Venza 2009 n’appartient pas à une race pure. Néanmoins, il se veut un excellent véhicule familial…

Design énergique à la sauce nord-américaine
Construit aux États-Unis, le saillant Venza de Toyota a définitivement des allures de Lexus RX. Malgré des dimensions imposantes, il fait preuve d’une audace visuelle qu’on n’a pas l’habitude de voir chez le fabricant japonais, celui-là même qui nous sert les insipides Yaris, Corolla et Camry.

Ce qui a vraiment retenu mon attention, par contre, c’est la richesse de l’aménagement intérieur -- tout ça pour un prix modeste de 28 900 $. À première vue, il est facile de se croire dans un modèle Lexus ou un produit haut de gamme similaire. L’habitacle est raffiné à ce point.

Un énorme indicateur de vitesse est placé au beau milieu de l’instrumentation, flanqué par un tachymètre à gauche ainsi que des jauges à carburant et à température du moteur à droite. Le bloc de commandes au centre du tableau de bord est le fruit d’une belle créativité; il s’avère attrayant et intuitif pour le conducteur et le passager avant.

Deux choix de moteurs
Le Toyota Venza 2009 est disponible avec un V6 de 3,5 litres à double arbre à cames en tête qui développe 268 chevaux. Pour ceux qui n’exigent pas autant de puissance dans leur conduite ou qui recherchent une solution plus économique, il y a aussi un tout nouveau moteur à quatre cylindres en ligne de 2,7 litres dont le rendement se chiffre à 182 chevaux. C’est lui qui alimentait mon modèle d’essai et, croyez-moi, il a beaucoup de potentiel.

En plus de générer 182 chevaux à 5800 tours/minute, ce moteur atmosphérique fait mentir sa cylindrée en ajoutant 182 livres-pied de couple à 4200 tours/minute.

Une seule boîte de vitesses figure au menu, mais il s’agit d’une automatique à six rapports avec mode manuel électronique au levier. Elle transmet l’énergie motrice aux roues avant (dans mon cas) ou encore aux quatre roues (modèles à traction intégrale).

Le Toyota Venza 2009 est disponible avec un V6 de 3,5 litres à double arbre à cames en tête qui développe 268 chevaux.