Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Eos Comfortline 2009 : essai routier

Volkswagen Eos Comfortline 2009 : essai routier

Cabrio quatre saisons Par ,

L'acheteur qui convoite une décapotable à quatre places affichant un prix de base d'environ 30 000 dollars ne manque pas de choix. Une dizaine de modèles s'offrent à lui. Des voitures munies d'un moteur de plus ou moins 200 chevaux comme la Mustang V6, la Pontiac G6, l'Eclipse et la Solara.

L'Eos brille par son comportement routier et son agrément de conduite.

S'il limite son choix aux seuls produits européens, par contre, il devra choisir parmi trois modèles très typés : la MINI Cooper et deux Volkswagen, la New Beetle et l'Eos.

Les deux premières proposent, chacune à leur façon, un style excentrique qui ne laisse personne indifférent. L'Eos, par contre, mise sur une silhouette élégante plus discrète. Un autre détail la distingue : son toit rigide escamotable.

En effet, l'Eos est un « CC » : un coupé-cabriolet, cette nouvelle race de décapotables sans compromis. Après tout, un CC assure un égal confort été comme hiver et une double personnalité, tantôt de voiture découverte, tantôt de coupé bien insonorisé.

Un vieux concept
Les CC ne sont pas nouveaux. C'est leur multiplication qui l'est. Les équipementiers à l'origine des pavillons escamotables modernes devaient imaginer des solutions plus pratiques que celles employées par leurs prédécesseurs.

Si la Mercedes-Benz SLK a relancé ce type de carrosserie en 1997, c'est à Peugeot que revient l'honneur de l'avoir commercialisé en premier au milieu des années 30 avec des CC baptisés Éclipse. Après un hiatus d'une vingtaine d'années, Ford a tenté sa chance avec les Fairlane 500 Skyliner de 1957 à 1959.

Aujourd'hui, les propriétaires de CC modernes font sensation quand ils « décoiffent » leur voiture. Cependant, s'il fallait plus d'une minute pour que l'imposant toit monopièce d'une Eclipse ou d'une Skyliner ne s'enfourne dans le coffre, il ne faut guère plus de 30 secondes désormais pour effectuer la même opération.

Dans le cas de l'Eos, après une élégante routine de ballet qui dure 25 secondes, le pavillon constitué de cinq sections a disparu dans le coffre.

Le nom Eos est emprunté à la déesse grecque de l'aurore !