Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen New Beetle 2.5 & TDI 2006

Volkswagen New Beetle 2.5 & TDI 2006

De nouvelles technologies et des mises à jour mineures permettent de prolonger la durée de vie de la New Beetle Par ,

De nouvelles technologies et des mises à jour mineures permettent de prolonger la durée de vie de la New Beetle

Voici la nouvelle New Beetle. Dur à croire? Pourtant, la coccinelle a bel et bien évolué. Voyez-vous, quand on a un modèle dont la raison d'être est
La reine du rétro bénéficie d'une mise à jour, d'un nouveau moteur et de nouvelles technologies. (Photo: Justin Couture, Canadian Auto Press)
son look rétro, il est difficile, après qu'il soit bien établi, de le modifier sans trop altérer son style et sa vocation nostalgique. Parlez-en à Chrysler, MINI et Chevrolet. Ceci est pour dire que la New Beetle ne pourra jamais vraiment être «complètement redessinée», malgré les efforts des designers et des spécialistes du marketing; le modèle 2006 est relativement semblable à ses prédécesseurs et, fort probablement, à ses successeurs.

S'inspirant du prototype sport Ragster 2005, la New Beetle de série a emprunté un grand nombre de modifications au démo conçu en Californie, et ce, afin de demeurer le plus frais possible. De nouveaux phares plus ovoïdes avec lentilles claires et légères procurent une meilleure visibilité nocturne, tandis que l'avant et l'arrière incorporent de nouvelles prises d'air et de nouveaux phares antibrouillard, sans parler des feux de marche arrière redessinés. Voilà pour l'essentiel des différences esthétiques. En outre, bien que la voiture demeure très ronde, très courbée... et très «coccinelle», les nouveaux pare-chocs allongés (qui ajoutent 10 mm à la longueur totale) et les nouvelles ailes aplaties confèrent à la Beetle une allure plus douce et plus fuyante.

Du reste, seuls les feux arrière, qui intègrent désormais des clignotants clairs, sont dignes de mention. Rien de bien offensant. Les regards
Les nouveaux phares plus ovoïdes sont un des quelques changements apportés à la Beetle pour 2006. (Photo: Justin Couture, Canadian Auto Press)
curieux proviendront toutefois des actuels propriétaires de Beetle, qui seront capables de distinguer ces différences subtiles. Au-delà d'un ensemble de jantes en alliage peintes à six bras, la New Beetle 2006 propose trois nouvelles couleurs extérieures. Le Vert Gecko et le Rouge Salsa - les couleurs de mes modèles d'essai - sont les deux premières, tandis que la troisième, Bleu ombragé, remplace le Bleu galactique.

À l'intérieur, Volkswagen a retravaillé l'habitacle pour le rendre plus pratique. La compagnie a tâté le pouls de ses clients pour savoir ce qu'ils aimeraient, comme de meilleurs porte-gobelets et davantage de compartiments de rangement - des petits détails qui font souvent toute la différence. Ainsi, on retrouve deux excellents porte-gobelets à l'avant (sous l'accoudoir) et un à l'arrière, sans parler d'un compartiment de taille appropriée sous la console (idéal pour les lunettes soleil, les paquets de gomme, les cellulaires et autres petits articles). Esthétiquement parlant, les aiguilles des cadrans sont différentes, les bouches d'air ont reçu un contour chromé et la chaîne stéréo AM/FM a été remplacée par un système avec lecteur CD/MP3 offrant une prise auxiliaire pour lecteur MP3. Cette dernière est mon ajout préféré à la New Beetle.

Je dois admettre que l'habitacle présente un drôle d'aménagement. Le design est mitigé, ce qui est vrai aussi pour la configuration; en effet, bien que sa forme ronde procure beaucoup d'espace pour la tête aux passagers avant, ceux assis à l'arrière ne trouvent pas autant de confort.
Les nouveaux porte-gobelets et compartiments de rangement n'ont rien de bien excitant, mais j'adore la nouvelle chaîne audio compatible avec les MP3. (Photo: Justin Couture, Canadian Auto Press)
Par surcroît, quand on prend place dans le siège du conducteur, la vue sur la route est réduite en raison des sièges qui donnent l'impression d'être assis très bas et du tableau de bord qui s'étire à n'en plus finir. Pour compliquer le tout, la console centrale s'avance vers l'avant et, malheureusement, sa hauteur la rend incommode. Atypique de Volkswagen, on note une abondance de surfaces en plastique rigides et lustrées. Celles-ci sont résistantes, tout comme la texture perlée du tableau de bord. Des inserts assortis à la carrosserie sont intégrés aux portes afin d'ajouter de la couleur à l'habitacle, ce que fait aussi le joli tableau d'instruments rouges et bleus.