Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Tiguan Comfortline 2011 : essai routier (vidéo)

Volkswagen Tiguan Comfortline 2011 : essai routier (vidéo)

Le GTI des camions Par ,

Je ne suis habituellement pas un fan des véhicules utilitaires sport. Mais certains font exception à la règle, et le Tiguan de Volkswagen en fait partie. Car, honnêtement, le petit utilitaire porte à merveille l'appellation sport, ce qui n'arrive pas souvent dans cette catégorie.

Le Tiguan se rapproche davantage de la petite sportive que du gros camion poussif. (Photo: Volkswagen)

Parce qu'il partage la plateforme de la Golf, et qu'il reprend une motorisation bien connue et plutôt dynamique, il se rapproche davantage de la petite sportive que du gros camion poussif.

Une histoire d'habitude
Dans l'habitacle, impossible de ne pas se sentir à l'aise si on aime le style Volkswagen. On a en effet voulu reprendre tous les éléments qui font des intérieurs de Volkswagen leur attribut. Du nombre, on reconnaît le volant, orné des mêmes boutons de commande redondants. Les cadrans et autres instruments de bord, faciles à consulter, sont aussi directement tirés de la tradition familiale.

Même la console centrale reste familière, puisque toutes les commandes audio et de climatisation sont sensiblement les mêmes que l'on retrouve en général dans les voitures Volkswagen.

Bien sûr, parce qu'il s'agit d'un utilitaire sport, on profite d'une version un peu agrandie de l'habitacle, mais là réside la seule différence. Un bon mot pour l'intérieur de ma voiture d'essai, un beige et noir tout à fait bien marié.... Quoiqu'un peu trop salissant en hiver malgré tout.

En matière d'équipement, le Tiguan sans être avare, n'a rien non plus d'exceptionnel. Il reçoit par exemple un système de son plutôt traditionnel et efficace à écran tactile précis, un réseau de connectivité intégré pour les iPod notamment, et des sièges chauffants à réglages électriques pour le conducteur.

Autre détail, non négligeable, le Tiguan Comfortline offre aussi un toit ouvrant de grande dimension. Cette verrière panoramique laisse pénétrer une lumière abondante, et permet une ventilation naturelle sans trop souffrir du désagréable bruit de vent. En revanche, une fois fermé, il faut de longues secondes pour que le pare-soleil se mette en place, évitant ainsi de surchauffer l'habitacle.

Les passagers arrière apprécieront d'autant l'entrée aisée au véhicule, ainsi que la présence d'une banquette coulissante qui leur procure un peu plus de dégagement, puisque l'espace n'est pas aussi généreux qu'on le souhaiterait.