Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La CT de Lexus serait loin d'être morte

La Lexus CT200h a vu son intéressant parcours prendre fin chez nous en 2017, mais selon Pascal Ruch, le directeur de Lexus Europe, elle n'a assurément pas dit son dernier mot.

En fait, la compagnie n'est pas prête à abandonner le segment des voitures à hayon au profit de celui des VUS compacts. On sait que l'entreprise donnera naissance cet année au nouveau multisegment UX et que celui-ci a été perçu comme le remplaçant de la CT qui est toujours offerte à l'intérieur de certains marchés.

En se confiant à la publication anglaise AutoExpress, Pascal Ruch a mentionné que la CT jouait un rôle crucial pour Lexus, soit celui d'introduire une nouvelle clientèle au sein de la marque. En effet, de 70 à 75 % de ses acheteurs en seraient à leurs premiers pas chez ce constructeur et ne représenteraient pas la même clientèle cible que celle visée par le futur UX. « Je crois qu'il est important pour nous de demeurer dans tous les segments où nous assurons actuellement une présence », a-t-il expliqué au magazine.

Lexus CT 200h F-Sport 2017
Photo : Lexus
Lexus CT 200h F-Sport 2017

Selon AutoExpress, la CT pourrait être remplacée en 2020 par un modèle qui serait à la fois avancé en configuration hybride et entièrement électrique. Celui-ci serait construit sur la plateforme TGNA (Toyota New Global Architecture). La prochaine CT pourrait être proposée en version à hayon et aussi sous forme de véhicule multisegment, un peu comme le fait Ford avec la Focus et sa variante Active. Pascal Ruch mentionne que Lexus ira d'une nouvelle approche avec la CT.

Reste à savoir si une déclinaison nous sera réservée. Cette voiture a connu des carrières bien différentes en Europe et en Amérique du Nord. Aux États-Unis, elle s'est écoulée à un rythme d'environ 15 000 à 17 000 exemplaires annuellement entre 2011 et 2015. En 2016, seulement 9000 modèles étaient réclamés et l'année dernière, 4700 uniquement trouvaient preneurs. En Europe, là où Lexus vend 45 000 véhicules chaque année, la CT maintient une moyenne de 8000 unités.

Une histoire à suivre.