Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Voitures autonomes : les automobilistes américains ne leurs font toujours pas confiance

Quand il est question des véhicules autonomes, il semble exister un décalage entre les fabricants qui vont de l'avant avec le développement de technologies et la réalisation de projets pilotes et les consommateurs qui finiront par acheter – ou pas - ces produits.

Une nouvelle étude réalisée par l’organisme américain AAA montre qu’une forte majorité des automobilistes américains ne font toujours pas confiance aux véhicules autonomes dans des situations réelles.

71% des répondants au sondage ont déclaré avoir peur de monter dans un véhicule totalement autonome. L'année dernière, le pourcentage de personnes signalant cette méfiance était de 63%. Entre-temps, il y un cet accident mortel impliquant une voiture d’essai Uber en Arizona qui a amené beaucoup de gens à repenser à quel point ils étaient prêts à laisser ces véhicules circuler sur les routes publiques des États-Unis.

L’opinion générale semble toute de même évoluer par certaines mesures, l’enquête révélant une plus grande volonté d’accepter la présence de voitures autonomes dans certaines situations limitées, telles que les itinéraires à basse vitesse sur des distances courtes et contrôlées. Présentés avec ce scénario, 53% des répondants ont déclaré qu’ils seraient à l’aise à cohabiter avec des véhicules sans conducteur.

Un autre développement récent est l'utilisation de véhicules autonomes pour effectuer des livraisons de produits d'épicerie. Dans ce cas, 44% des répondants ont répondu qu’ils pouvaient accepter leur utilisation.

La confiance demeure fragile, cependant. Seulement un répondant sur cinq est assez à l’aise avec la technologie pour permettre à un véhicule autonome de transporter ses proches.

Photo : Google

La familiarité engendre… la confiance
Selon AAA, il est à noter que plus les gens ont une expérience pratique de la technologie derrière la conduite autonome, plus ils sont ouverts à accepter la présence de voitures sans conducteur sur les routes publiques. Les automobilistes qui ont des fonctionnalités de conduite autonome installées dans leur véhicule sont 68% plus susceptibles de faire confiance aux voitures autonomes que ceux qui n'en ont pas.

« Malgré les peurs toujours vives, l'étude de l'AAA montre également que les Américains sont prêts à prendre les premiers pas afin de pouvoir intégrer ce type de technologie à leur vie. Une exposition pratique dans des environnements plus contrôlés et à faible risque, associée à une éducation plus forte, jouera un rôle clé pour apaiser les craintes au sujet des voitures autonomes. »

- Greg Brannon, directeur de l'ingénierie automobile et des relations industrielles chez AAA

Il convient de noter que l’une des unités régionales de l’AAA exploite actuellement une navette autonome à vitesse réduite à Las Vegas, dans le Nevada, en partenariat avec la société de transport en commun Keolis. Dans ce cas, AAA a constaté que ceux qui avaient utilisé la navette changeaient généralement en mieux leur opinion sur les véhicules autonomes.

Photo : AZCentral.com

Soucieux, mais résigné
Même si la plupart des Américains continuent de se méfier de la nouvelle technologie, une majorité d’entre eux pensent que leur arrivée est inévitable et même imminente. 55% des personnes interrogées déclarent s'attendre à ce que la plupart des voitures conduisent de manière autonome d’ici dix ans. À cet égard, leurs attentes pourraient être en avance sur la science. La technologie en est encore à ses balbutiements et les nombreux niveaux à franchir avant d’atteindre la pleine autonomie représentent un obstacle considérable.

Il est plus réaliste de penser que les véhicules autonomes seront introduits dans les domaines des transports en commun et de la livraison de marchandises bien avant que la présence de véhicules passagers autonomies ne soient généralisés.

Article par Auto123.com