Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ah, si j'étais un moteur AMG...

Ah, si j'étais un moteur AMG...

Par ,

Affalterbach, Allemagne - Si j'avais à me réincarner, je choisirais de revenir sur terre... en moteur Mercedes-AMG. C'est fou, le bichonnage personnalisé auquel j'aurais alors droit!

(Photo: Nadine Filion, Auto123.com)
Il fait un temps superbe, sur la campagne allemande. Nous sommes à Affalterbach, petit village situé à une vingtaine de kilomètres à vol d'oiseau de Stuttgart. Presque au milieu de nulle part, surgissent des buildings modernes qui, mine de rien, recèlent le rêve de tout amoureux(se) de la performance.

En effet, c'est là que sont conçus, développés et assemblés suspensions, freins, transmissions et autres composantes Mercedes-AMG. C'est là, surtout, que sont usinés les moteurs AMG, ceux-là mêmes qui produisent jusqu'à 612HP, pour un 0-100km/h en 4,2 secondes...

Le monastère de la performance
Dans une vaste salle agréablement éclairés par la lumière du jour, une trentaine d'employés s'affairent autour de chariots où trônent fièrement des V8 AMG. Selon la philosophie « Un homme, un moteur », chaque technicien, hautement qualifié, est responsable de l'assemblage complet de la mécanique. Et ce, du positionnement du vilebrequin dans le bloc-moteur au tout premier remplissage d'huile. Au total, près de 500 composantes passeront entre leurs mains expertes.

(Photo: Nadine Filion, Auto123.com)
Nous les observons déambuler d'un poste de travail à l'autre, poussant leur illustre chariot avec concentration, comme s'ils véhiculaient le plus important des patients. C'est à peine s'ils lèvent les yeux vers le groupe de visiteurs que nous sommes, trop occupés qu'ils sont à consulter l'ordinateur fixé à leur kart d'assemblage. Celui-ci, relié au réseau par une connexion sans fil, leur transmet en direct la progression du travail en cours.

Avec son plancher immaculé et son ambiance presque religieuse, l'endroit aurait indéniablement eu quelque chose de monastique, sans ces dizaines d'outils qui pendent du plafond, au bout de leur rallonge. Les bruits sont négligeables, et l'on a peine à croire qu'il se fabrique ici, annuellement, près de 20 000 moteurs - un maximum quotidien de deux par homme.

Un expert AMG met environ 3,5 heures à produire un V8 - comptez une heure supplémentaire pour un V12, qui s'assemble à l'étage supérieur. N'opèrent là qu'une douzaine de techniciens, dans une atmosphère encore plus clinique qu'au premier niveau.