Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-AMG : Non à la boîte manuelle, mais peut-être la traction intégrale...

Mercedes-AMG : Non à la boîte manuelle, mais peut-être la traction intégrale...

Par ,

AUTRE ARTICLE TRAITANT DE AMG
Ah, si j'étais un moteur AMG...16 nov. 2006

Affalterbach, Allemagne - Thomas Rappel (!) ne porte décidément pas le bon nom de famille pour oeuvrer dans l'industrie automobile. Qu'importe, il est le chef de la direction des produits pour AMG. Nous avons pu discuter à bâtons rompus avec lui : de traction intégrale, de moteurs diesel et de boîtes manuelles. Qu'en est-il de l'avenir AMG?

Q : M. Rappel, aurons-nous droit un jour à des AMG à traction intégrale?

R : Nous sommes bien au fait que notre 4Matic est de plus en plus populaire. Voilà qui nous place devant une phase stratégique pour notre avenir : une AMG 4Matic? Nous ne disons pas non, définitivement pas non. Même que nous en discutons. Techniquement, la chose est possible. Et côté image, nous n'y voyons pas de problème : l'aspect sécurité est aussi bien accepté, aujourd'hui.

Mais qui dit traction intégrale, dit aussi poids ajouté à la voiture, augmentation des coûts et hausse de la consommation de carburant. Il nous faut également voir ce qui se perd au niveau de la conduite, à quelle vitesse le véhicule pourra prendre un virage et ce qu'il pourra faire en auto-cross. La discussion fait son chemin et nous saurons trouver les bonnes réponses.

Au Canada, une Mercedes vendue sur dix est de facture AMG.

Q :
Avec le succès du moteur diesel d'Audi aux 24 Heures du Mans, est-ce que AMG envisage une telle motorisation?

R : Nous avons nous-mêmes eu notre propre histoire « diesel », avec la C30 AMG à moteur diesel cinq cylindres (NDLR : lancée en 2003, en exclusivité pour le marché européen). Néanmoins, nous n'envisageons pas une telle motorisation - le V6 diesel de Mercedes fait actuellement du très bon boulot. Évidemment, nous avons sondé le marché, mais celui-ci nous dit que la demande pour une version AMG diesel n'est pas très forte.

Q : Est-ce que la Classe B aura un jour sa version AMG?

R : Non, ni la Classe A, d'ailleurs. D'abord, ce sont des véhicules à traction. Nous nous sommes demandés si, en leur ajoutant de la puissance, nous pourrions être compétitifs, par exemple contre la Volks GTi, mais nos ingénieurs ont dit : non. Alors, nous n'irons pas dans ce segment.

Il faut aussi se demander jusqu'à quel point l'on peut étaler la marque. Vous avez, tout en haut, la S65 AMG qui demande plus ou moins 250 000$ canadiens. Comment pouvons-nous nous montrer dignes de confiance si nous arrivons, au bas de l'échelle, avec une Classe A AMG? Non, nous n'irons jamais en deçà de la Classe C. Quant à une possible C63 AMG? Nous en sommes encore à investiguer la chose, aucune décision n'a été prise.

Q : Qui dit performance, dit généralement transmission manuelle. Pourquoi pas chez AMG?

R : Certes, BMW propose la transmission manuelle, et c'est ce qui fait sa différence. Chez AMG, nous parlons évidemment 'performance', mais nous souhaitons celle-ci combinée à un usage pratique et quotidien. Bien sûr, nous avons longuement discuté de la chose - je vous avouerai même que nous avons eu beaucoup de requêtes, spécialement de l'Amérique du Nord. Nous avons néanmoins décidé de nous en tenir à la boîte automatique. Nous considérons que notre SpeedShift, avec ses commandes au volant et ses trois différents programmes (confort, manuel et sport), sait répondre à tous les types de conduite.