Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Arrêtez de nommer vos hybrides des hybrides

Par ,

À tous les manufacturiers automobiles qui peinent à vendre leurs véhicules hybrides, j’ai une idée pour vous. Après tout, des hybrides sont généralement jugés comme trop dispendieux et trop sophistiqués, et les acheteurs potentiels pourraient se montrer concernés par la fiabilité à long terme et la valeur de revente.

Eh bien, si c’est ce que les gens pensent des hybrides, cessez de les appeler des hybrides. En fait, ne les appelez rien d’autre que des voitures et des camions normaux, offrant une bonne économie d’essence.

On s’est chicanés récemment au bureau concernant notre prochain essai comparatif, impliquant des VUS et VUM à 7 passagers et munis d’un moteur V6. J’avais originalement inclus un Highlander hybride dans le lot, qui comprendra les nouveaux Ford Explorer et Dodge Durango. Mes collègues m’ont dit qu’on ne peut comparer véhicules hybrides et non-hybrides ensemble. J’ai défendu mon point, citant que le consommateur ne pense pas nécessairement de la même façon, mais ultimement, on a demandé à Toyota d’échanger la version hybride pour un Highlander conventionnel.

Les journalistes automobiles ont possiblement jugé le système Hybrid Synergy Drive de Toyota et le système hybride de Ford comme étant supérieurs au système IMA (Integrated Motor Assist) de Honda, puisque ce dernier ne fonctionne jamais en mode électrique seulement. Après avoir essayé tous ces bidules plusieurs fois, je crois que Honda ne soit pas dans le champ du tout.

Le système IMA aide le moteur à combustion lors des accélérations, tout simplement. Il ne cherche pas à le remplacer, et comme son nom l’indique, procure une assistance. Retirez une partie de la tâche au moteur à combustion lorsqu’il doit travailler le plus, et vous sauverez évidemment beaucoup d’essence.

Les Civic hybride et Insight peuvent facilement consommer une moyenne de 5,0 L/100 km, alors le système a prouvé son efficacité, même s’il ne nous permet pas d’impressionner nos potes en décollant tranquillement d’un arrêt uniquement sur l’énergie de la batterie. C’est amusant, sans doute, par contre pas tant que ça, lorsqu’on aperçoit la file de voitures derrière nous, qui eux ne s’amusent pas du tout.

Une conduite hors de l’ordinaire durant un essai routier de 5 minutes, autour du concessionnaire, suffit pour effrayer les consommateurs curieux des voitures hybrides. À part le système arrêt/démarrage, faites-la se comporter comme une voiture normale, retirez le système de régénération au freinage s’il le faut, et désignez-la comme voiture normale et écoénergétique. Un système hybride, ou une assistance électrique au moteur, pourrait simplement s’appeler un « ensemble d’économie d’essence » et être ajouté comme une option installée à l’usine.

Ça fait maintenant 10 ans qu’on conduit des hybrides; ils ne sont peut-être pas aussi efficaces en hiver, mais ils semblent avoir prouvé leur fiabilité. Il est grand temps d’arrêter de traiter cette technologie comme une innovation et, d’ici à ce qu’on ait accès à des voitures électriques à grande autonomie, intégrons-le dans la vie normale de tous comme une motorisation normale.