Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi : Comment est née l'entreprise ?

Audi : Comment est née l'entreprise ?

La petite histoire Par ,

La petite histoire

Ingolstadt, Allemagne. Nombreux sont ceux qui relient l'emblème du fabricant aux quatre anneaux au symbole olympique. J'y croyais moi-même et je l'avais relié à la présentation des olympiques à Berlin, en 1938, à l'époque où le chancelier, Adolf Hitler, souhaitait montrer au monde la suprématie technologique allemande. Surprise, il n'en est rien.

L'histoire remonte plus loin et est bien plus simple. Lors d'une brève visite du Musée Mobile d'Ingolstadt, la maison-mère de l'entreprise, notre guide, Peter Kober, directeur des Communications d'Audi Tradition, nous a fait découvrir la petite histoire des quatre grandes marques de voitures qui ont mené à la grande firme allemande que nous connaissons aujourd'hui.

Horch Automobiles
À la fin du 19e siècle, August Horch travaillait pour Daimler Benz, fondateur de Mercedes-Benz. Ingénieur passionné de technologie, il souhaitait améliorer les voitures de monsieur Benz en mettant de l'avant plusieurs idées et technologies à l'avant-garde pour l'époque. De plus, il souhaitait soutenir la participation des voitures de la firme lors d'événements de course. À cette époque, l'arrivée des automobiles, dont l'acquisition était réservée aux personnes riches, devenait une occasion de s'amuser à regarder les voituriers s'affronter dans des épreuves, un peu comme les courses de chevaux. Or, M. Benz ne partageait pas cet avis à l'époque. Pour lui, la voiture ne devait pas dépasser une personne à pied qui se déplace d'un pas rapide. August Horch pour qui la devise était : « Si l'homme peut le faire, l'homme peut le faire encore mieux. »

Une Horch d'avant 1910

Avec un groupe de confrères, il crée sa propre entreprise et se met à construire ses propres voitures. Pour lui, les courses sont l'occasion d'établir la réputation d'une marque de voitures. Il s'y met. Déjà, au début du 20e siècle, il tentait d'utiliser l'aluminium, mais comme la qualité de fonderie de ce métal n'était pas assez bonne à l'époque, il a dû créer sa propre fonderie.

Mésaventures à la chaîne
Si les talents d'ingénieur de M. Horch ne faisaient aucun doute, il affichait une sérieuse carence au chapitre de la gestion. Plusieurs de ses partenaires le mirent à la porte de sa propre entreprise et lui enlevèrent le droit d'utiliser le nom. Or, entouré de fidèles collaborateurs, il a voulu continuer son travail et a recréé une autre entreprise. Certains partenaires avaient regretté leur geste et lui avait fourni les capitaux deux semaines plus tard. C'est le fils de l'ingénieur, attablé à faire ses devoirs de latin, matière obligatoire à l'époque, qui proposa le nom : pendant que son père et ses collègues discutaient ferme, il leur dit : « Cessez de vous chamailler et appelez l'entreprise Audi. Horch en allemand signifie « écouter », ce qui se traduit en latin par « Audi ». Ce qui fut adopté.

Audi Type C Alpensieger 1914