Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW présente l’iX, son VUS entièrement électrique

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

L’offensive électrique s’amorce en grand chez BMW en ce début de décennie alors qu’une pléthore de modèles est en préparation. Certains ont déjà été annoncés, d’autres font l’objet de rumeurs et dans certains cas, des créations s’approchent drôlement de la réalité.

Comme le VUS iX et la berline i4. Aujourd’hui, BMW a procédé à la présentation officielle de ces deux modèles qui vont faire leurs débuts chez nous lors du premier trimestre de 2022.

Dans le présent billet, il est question du iX alors que l’i4 est couverte séparément.

Et nous allons aller à l’essentiel. BMW nous a fourni tellement d’informations que nous pourrions vous divertir pendant des heures. Voyons donc en substance ce qui va définir ce nouveau modèle.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

BMW iX, profil
Photo : BMW
BMW iX, profil

Design
En matière de design, on vous laisse vous faire votre propre opinion, mais dans l’ensemble, ce qui est intéressant, c’est qu’on retrouve la signature BMW, mais avec suffisamment de différence pour sentir qu’on est en présence de quelque chose de vraiment différent. La ligne est moderne et plutôt réussie, sans être révolutionnaire, il faut le dire.

À l’avant, les amateurs de la grille massive qui devient l’image du groupe vont être comblés. Quant à sa fonction, elle est bien sûr différente. Plutôt que de recevoir l’air nécessaire pour refroidir un moteur à essence, elle se veut un panneau regroupant tous les radars et bidules nécessaires pour assurer le bon fonctionnement des différents systèmes du véhicule.

Architecture
BMW n’en est pas à ses premières armes en matière d’électrification. De fait, on a droit avec l’iX à la 5e génération de la technologie eDrive. Celle-ci s’articule autour d’une unité d’entraînement qui réunit le moteur électrique, l’électronique et la transmission, le tout à l’intérieur d’un seul boîtier compact. Cette approche permet d’obtenir une densité de puissance supérieure d’environ 30 % à celle des systèmes de propulsion électrique antérieurs. Les derniers moteurs électriques développés à l’interne par BMW ont un rendement de 93 %, contre moins de 40 % pour les moteurs à combustion actuels.

On double l’efficacité, donc.

BMW iX, avant
Photo : BMW
BMW iX, avant

La traction intégrale

 

La lettre X dans l’appellation nous assure du rouage intégral. De fait, la première version qui va nous parvenir est la xDrive50. Bien sûr, c’est rendu possible grâce à l’emplacement des moteurs électriques, soit un à l’avant, l’autre à l’arrière. Devant, la puissance de l’unité retenue est de 268 chevaux et 260 livres-pieds de couple. Derrière, ça se chiffre à 335 chevaux et 295 livres-pieds de couple. Au total, on parle d’une capacité de 516 chevaux et 564 livres-pieds de couple. Le 0-100 km/h est promis en 4,6 secondes.

Pas assez ? Une version M60 est en préparation. Elle va proposer quelque chose autour de 600 forces.

Pour la distribution de la puissance, l’essieu arrière est priorisé, mais au besoin, le nécessaire peut être envoyé à l’avant pour assurer une adhérence maximale.

En outre, le BMW iX est équipé de la technologie de limitation du patinage des roues, une approche développée spécifiquement pour les modèles électriques. Cela permet au véhicule de maximiser l’accélération en ligne droite même sur des surfaces glissantes, le tout grâce à des réponses extrêmement rapides et précises. Le système a été conçu pour gérer la puissance instantanée des moteurs électriques.

Un mode Sport sera même de la partie. Il pourra être configuré pour autoriser un plus grand degré de patinage des roues, question de permettre au conducteur d’avoir un peu de plaisir.

BMW iX, tableau de bord
Photo : BMW
BMW iX, tableau de bord

Habitacle repensé
À bord, on ne reconnaît pas la signature BMW, ou du moins à peine. La planche de bord est dominée par un écran incurvé massif qui regroupe deux unités ; une première de 12,3 pouces pour le bloc d’instruments, l’autre de 14,9 pouces pour le système multimédia iDrive 8 qui se veut la dernière évolution en la matière. La présentation est très épurée et une nouvelle console centrale a été dessinée pour l’occasion. Nous aurons beaucoup de choses à découvrir à bord.

Note intéressante, une caméra montée au plafond va permettre aux propriétaires de prendre des photos à leur guise, que ce soit lors de vacances ou tout simplement pour savoir si un objet a été oublié à bord. Le tout sera possible grâce à l’application My BMW. La connexion entre l’humain et la machine est poussée à un autre niveau.

Pour ce qui est des dimensions, imaginez un X5. Les proportions sont très similaires.

BMW iX, trois quarts arrière
Photo : BMW
BMW iX, trois quarts arrière

Une autonomie de 400 km, ou plus
Enfin, car on tente d’éviter l’écriture d’un roman ici, la recharge pourra être assurée en 11 heures sur une borne de niveau 2. BMW annonce une autonomie de 475 kilomètres, mais elle prend le temps de spécifier que ces résultats ont été obtenus sur le cycle WTLP (Europe). Il faut donc s’attendre à un peu moins, soit autour de 400 km. Ce sera à voir.

Et pour ce qui est de la recharge sur une borne de niveau 3, il sera possible de récupérer quelque 150 km en 10 minutes, ou encore faire passer la capacité de 10 % à 80 % en 31 minutes.

Le prix canadien du iX xDrive50 sera de 89 990 $.

BMW iX, trois quarts avant
Photo : BMW
BMW iX, trois quarts avant
Photos :BMW
2022 BMW iX pictures