Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Comparaison : BMW X5 2019 vs Porsche Cayenne 2019

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Longtemps, le segment des VUS intermédiaires de performance a été la seule affaire du BMW X5. Et lorsque Mercedes-Benz a proposé une version AMG de sa Classe M, la firme bavaroise a rappliqué avec le X5M, un VUS qui a mis les prestations à l’avant-plan. En 2002, un autre joueur est venu s’immiscer dans le segment, soit le Porsche Cayenne. Depuis, les deux se livrent une chaude lutte dans la catégorie. Voici comment ils se mesurent lorsqu’on les compare. 

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

BMW X5 2019

Photo : D.Heymsn

On n’a pas encore eu droit à la version X5M du nouveau X5, mais la livrée xDrive40i n’est pas piquée des vers. Elle propose un moteur 6-cylindres biturbo de 335 chevaux et 330 livres-pieds de couple. Ce dernier est associé à une transmission automatique à huit rapports. La puissance est amplement adéquate, mais ceux qui pourraient se plaindre de l’absence d’un moteur V8 peuvent toujours opter pour la variante xDrive50i, elle qui propose 456 chevaux et 479 livres-pieds de couple. La différence de prix est d’environ 15 000 $ entre les deux.

En matière de style, le BMW X5 2019 propose une robe plus agressive avec une nouvelle grille plus massive et des phares au LASER (optionnels). Ajoutez quantité de designs de jantes et il est facile de comprendre que l’actuel X5 a fait un bon bout de chemin, esthétiquement parlant, depuis ses débuts sur le marché. 

À bord

Photo : D.Heyman

À bord, la présentation du X5 est tout simplement magnifique, surtout dans le cas du modèle que nous avions à l’essai, notamment avec la teinte « Cognac » des sièges en cuir ; juste la bonne touche en fait de couleur et de qualité. Tout ce qui n’est pas fini en cuir profite d’un fini noir piano ou argenté. Le catalogue d’options peut aussi vous permettre de personnaliser l’habitacle à souhait. 

À son tour, le X5 s’est vu équipé du nouveau système multimédia de BMW. Ce dernier propose un bloc d’instruments à affichage numérique, le tout réparti sur un écran très large. L’ensemble peut être configuré selon nos préférences. Par exemple, si l’on souhaite voir la navigation d’un bout à l’autre, on n’a qu’à le spécifier au système. Ajoutez à cela l’intégration sans fil de l’application Apple CarPlay et l’assistant BMW qui peut démarrer la voiture à votre place d’une simple commande, et vous aurez compris que rien ne manque à bord. 

Si l’intérieur est magnifique, il doit aussi être confortable et convivial. À ce chapitre, ça veut dire des sièges accueillants et ajustables à souhait. On est bien servi de ce côté, tant à l’avant qu’à l’arrière, et les fonctions chauffantes et ventilées sont aussi livrables. Notez que l’assise est plus à plat que chez Porsche, mais c’est le cas de tous les concurrents de ce dernier fabricant. 

Photo : D. Heyman

Parmi les autres éléments qui ajoutent au confort, on retrouve des fenêtres à double vitrage pour la réduction du bruit, tout comme une suspension pneumatique (option) qui peut aussi servir à relever le véhicule lors de randonnées hors route. Elle peut aussi être abaissée pour un accès plus facile ou pour améliorer l’aérodynamisme du véhicule. 

Parlant d’accès facile, le hayon à deux sections est une touche rafraîchissante et donne des options pour le chargement.

Photo : D. Heyman

Une puissance turbo bien maîtrisée
Bien qu’équipé d’un moteur turbo, celui du X5 a été développé afin que soient éliminés au maximum les délais à l’accélération, souvent la tare de ce type de mécanique. Avec le X5, tout se déroule en douceur et de façon prompte. En fait, le X5 ne donne pas l’impression de profiter d’un moteur turbocompressé. 

Sur la route, le X5 se montre agile et sa direction offre le genre de précision que l’on attend d’un produit BMW. Cependant, même si on a amélioré cette dernière, on dirait toujours qu’il y a une bulle d’air entre les roues avant, si bien qu’un temps mort peut parfois être ressenti dans la direction. 

Si vous pouvez passer outre ce détail, vous allez découvrir un VUS au comportement solide, clairement le meilleur à ce jour pour une version qui ne porte pas le traitement M de la compagnie. Il a tout pour se mesurer au Cayenne de Porsche. 

Photo : D. Heyman

Conclusion
Il y a beaucoup d’éléments intéressants avec le X5 et il est facile de voir pourquoi ce dernier, ainsi que le petit frère X3, se vend à un rythme fort intéressant en Amérique du Nord. Il offre beaucoup d’espace, de la technologie, se veut accessible et propose un niveau de performance plus qu’intéressant. 

Porsche Cayenne 2019

Photo : D.Heyman

Comme avec le X5, on peut choisir différentes mécaniques avec le Porsche Cayenne. Notre modèle était équipé d’un V6 biturbo de 3 litres bon pour 434 chevaux et 406 livres-pieds de couple. Comme vous pouvez le constater en comparant les chiffres, l’avantage va au Cayenne. Toutefois, comme avec le X5, la transmission de notre modèle était à simple embrayage, contrairement à ce qu’on peut retrouver (boîtes à double embrayage) en grimpant dans la gamme chez Porsche. 

Elle demeure une unité très efficace et performante, toutefois, tellement qu’on se surprend à utiliser les palettes au volant plus fréquemment avec le Cayenne qu’avec le X5. Pourquoi ? Le moteur plus puissant, certes, mais aussi la tenue de route. C’est tellement dynamique qu’on se sent littéralement aux commandes d’une voiture sport. La direction est parfaitement calibrée et répond avec précision, ce qui la place devant celle du X5. Le roulis est bien contrôlé, merci aux amortisseurs adaptatifs (option). La fluidité de tous les organes est supérieure lorsqu’on se trouve en contrôle de ce véhicule. 

Quant à la position de conduite, elle est parfaite, comme à bord des voitures sport de l’entreprise. Le volant nous tombe aussi dans les mains. Et même si le Cayenne est un VUS haut sur patte, on n’a pas cette impression de l’intérieur ; c’est ce qui se produit quand le roulis est si bien contrôlé. 

Photo : D.Heyman

Des compromis
Avec un tel comportement routier, il est certain qu’il y a un prix à payer. Le principal, c’est que peu importe comment on règle la suspension, le comportement du Cayenne est toujours plus ferme que souple. Ajoutez à cela un habitacle où l’on se sent un peu plus coincé qu’à bord du X5 et vous pouvez comprendre que certaines différences existent quand même entre les deux véhicules. 

En conduite hors route, le Cayenne, comme le X5, se débrouille admirablement bien en raison de sa suspension ajustable et de ses modes de conduite bien ciblés. 

Photo : D.Heyman

L’expérience multimédia
La lutte entre les deux s’intensifie lorsqu’on considère les systèmes multimédias. Comme le X5, le Cayenne profite d’une nouvelle unité en 2019. Cette dernière réduit le nombre de boutons que l’on trouvait autour du sélecteur de rapports, le tout en faveur d’un écran tactile plus large. L’allure générale de ce dernier est plus épurée, mais l’expérience est aussi plus conviviale, du moins partiellement. 

Le hic, c’est que concernant les boutons traditionnels, c’est qu’ils sont faciles à utiliser sans qu’on soit obligés de quitter les yeux de la route. Heureusement, les touches dans le Cayenne offrent une rétroaction haptique, si bien qu’on sait si l’on a appuyé au bon endroit. La clarté des écrans est aussi un immense pas en avant et l’unité tactile est très réactive, en plus d’offrir des menus plus accessibles. Et si l’on veut court-circuiter tout cela, on n’a qu’à se brancher à Apple CarPlay. 

Photo : D.Heyman

Conclusion
Pour 2019, le Cayenne a relevé le défi de la technologie, sans pour autant perdre ses qualités, soit la puissance, l’agilité et la tenue de route, la base de ce qu’un véhicule de performance doit proposer. Il s’agit d’un effort solide de Porsche et le fait qu’il puisse se mesurer au X5 en matière de confort et de commodités est un pas important pour le modèle. 

 

Avantage BMW X5

Il n’y a aucun doute, le X5 est plus confortable. Les sièges sont aussi plus accueillants. La suspension pneumatique est un coup de circuit et l’habitacle en général est plus spacieux. Ajoutez à cela le hayon à deux sections et la dernière génération du système iDrive, des éléments qui nous permettent de voir à quel point BMW a raffiné son produit au point où il s’impose comme le modèle phare de l’entreprise. 

Avantage Porsche Cayenne

Si nos deux belligérants sont similaires en matière de performance sur papier, peu importe ce que BMW tente de faire avec son X5 xDrive40i, elle n’arrivera jamais à faire ce que Porsche fait avec son Cayenne. Ce dernier nous rappelle de façon spectaculaire à quel point tout ce qui a été fait avec le châssis, le moteur et la technologie, fait qu’on se trouve avec un VUS qui se prend pour une voiture sport. 

Similitudes

Si le Cayenne était à l’origine une drôle de bibitte, esthétiquement parlant, il a fait beaucoup de chemin et se présente de façon très élégante aujourd’hui. Il n’est pas nécessairement plus beau que le X5 ; juste différent. Chaque véhicule possède ses propres forces ; le confort et le luxe chez BMW, l’agilité chez Porsche.

Verdict

Si le Cayenne n’offre pas le côté pratique du X5 et que ce dernier ne propose pas le niveau de performance du Cayenne, que faire pour en arriver à choisir un gagnant ? La question à se poser est peut-être de savoir lequel des deux va s’avérer le plus intéressant à posséder à long terme. Ça nous amène donc à des considérations de praticité, de performance et de durabilité.

On ne sait trop comment le troisième élément va se mesurer au fil des années, ce qui nous laisse avec les deux premiers facteurs. En considérant cela, le X5 l’emporte, mais de justesse. 

Si j’adore la Cayenne pour son niveau de performance par rapport au X5, ce dernier fait tellement tout bien au quotidien que c’est derrière son volant que je me verrais à long terme. Bien entendu, ça peut changer si je me lève de l’autre côté du lit un matin donné, mais pour l’instant, c’est le X5 par un poil.

BMW X5 2019

On aime

Habitacle fantastique
Pratique
Technologie

On aime moins

Direction perfectible
Un peu moins puissant

Porsche Cayenne 2019

On aime

Tenue de route fantastique
Mécanique puissante
Style réussi

On aime moins

Intérieur offrant moins de dégagement
Prix qui grimpent rapidement
Comportement toujours marqué par la fermeté

...Fiches techniques  
  Porsche Cayenne 2019BMW X5 xDrive40i 2019
 Transmissionauto 8 rapportsauto 8 rapports
 Rouage4RM4RM 
 Consommation (ville)12,9 l / 100 km11,7 l / 100 km
 Consommation (route)10,4 l / 100 km9,1 l / 100 km
 Réservoir90 litres83 litres
 Moteur  
 TypeEssenceEssence
 Puissance434 ch335 ch
 Couple406 lb-pi330 lb-pi
 Cylindres6 cylindres6 cylindres
 Cylindrée2,9 litres (turbo)3,0 litres (turbo)
 Capacités  
 Espace de chargement770 l / 1710 l960 l / 2047 l
 Dimensions  
 Longueur4918 mm4935 mm
 Largeur1983 mm2004 mm
 Hauteur1696 mm1745 mm
 Empattement2895 mm2974 mm
    
 Garantie4 ans / 80 000 km4 ans / 80 000 km
    
 Prix du modèle d'essai94 100 $76 000 $