Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GAC E-JET : aperçu

GAC E-JET : aperçu

Par ,

Certains la surnomment la « Volt chinoise ». Mais qu'est-ce que le prototype GAC E-JET? Et qui est cette compagnie au juste?

Guangzhou Automobile Company (GAC) a débuté ses activités en tant que fabricant de pièces automobiles et s'avère aujourd'hui le sixième plus grand constructeur automobile de Chine. Sa gamme comprend des berlines et des VUS qui, dans certains cas, utilisent des plateformes empruntées à Alfa Romeo et à Mitsubishi. GAC entretient aussi des liens avec Toyota, Honda et Hino. Au Salon de l'auto de Détroit 2013, une entente avec Fiat SpA (propriétaire du groupe Chrysler) a même été annoncée en vue de produire des modèles Jeep destinés au marché chinois.

GAC E-JET vue 3/4 arrière
Photo: Nauman Farooq

L'événement a de plus permis de lancer une nouvelle voiture appelée E-JET. Cette attrayante hybride branchable exploite un moteur électrique à aimant permanent de 95 kW. Alimenté par une batterie au lithium-ion de 13 kWh, celui-ci permet de parcourir plus de 100 kilomètres avec une pleine charge. Puis, lorsque la batterie se vide, un moteur à quatre cylindres de 1,0 L entraîne une génératrice de 30 kW qui prolonge l'autonomie, d'où la comparaison avec la Volt.

Selon GAC, la E-JET pourrait afficher une consommation d'essence officielle d'à peine 1,9 L/100 km, ce qui est nettement mieux qu'une voiture hybride ordinaire. En outre, bien qu'il ne s'agisse pas d'un bolide sport, la compagnie prétend que la E-JET peut accélérer de 0 à 50 km/h en 4,5 secondes avant d'atteindre une vitesse de pointe de 160 km/h.

L'un des ennemis des modèles hybrides reste bien sûr le poids des composantes additionnelles. Or, GAC a utilisé autant que possible des matériaux légers (panneaux de carrosserie en aluminium, par exemple), si bien que la E-JET ne pèse que 1 550 kilos, soit 175 de moins que la Volt. Rappelons toutefois qu'on nous a présenté un prototype; le futur véhicule de série pourrait avoir des spécifications différentes.

D'ailleurs, les portes de la E-JET à Détroit sont demeurées fermées, nous empêchant de prendre des photos de l'intérieur. « Pas terminé », nous a-t-on dit.

À propos des portes, il faut préciser que celles d'en arrière s'ouvrent en sens inverse, à l'instar d'une Rolls Royce Phantom. Resteront-elles sur le modèle de série? Le vice-président de la recherche et du développement chez GAC, Xiangdong Huang, nous a parlé d'un produit qui s'éloignera considérablement de la voiture-concept, mais sans élaborer davantage.

L'objectif est de commercialiser la E-JET en Chine dès cet automne.

Bref, ce fabricant semble bien positionné pour devenir un chef de file chinois en matière de véhicules hybrides et électriques, lui qui compte déjà sur la berline Trumpchi 4X4 Hybride et l'utilitaire sport BEV Trumpchi GS5 entièrement électrique (autonomie de 160 kilomètres).

Les verrons-nous un jour en Amérique du Nord? « Peut-être en 2015, si tout va bien, mais nous ne pouvons l'affirmer avec certitude », a déclaré Huang.

GAC E-JET
Photo: Nauman Farooq


Gallerie de l'article