Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GM reporte d’une année quelques rafraîchissements de modèles

La COVID-19 vient de faire d’autres « victimes » dans le monde automobile, soit quelques produits supplémentaires au sein de l’empire General Motors (GM). Non, aucun n’est appelé à disparaître en raison du virus, mais les rafraîchissements qu’ils devaient subir ont été reportés d’une année.

En effet, selon LMC Automotive, General Motors a reporté ses plans en ce sens pour quelques véhicules — dont le Chevrolet Traverse, le Buick Enclave et le Cadillac XT4.

« La plupart des mises à jour qui vont essuyer des retards concernent des projets qui étaient amorcés, mais pas terminés. Là où ils étaient essentiellement prêts pour la production, il n’y a pas de retard, a déclaré en substance Jeff Schuster, vice-président senior des prévisions chez LMC Automotive. Rien de ce que je sais à ce stade n’a été carrément annulé », a-t-il ajouté.

Jusqu’à présent, GM a reporté la mise à niveau du Buick Enclave 2021 à l’année modèle 2022. La cure de jeunesse prévue pour le Cadillac XT4 en 2022 a également été reportée, cette fois à 2023, toujours selon LMC.

Un porte-parole de GM a déclaré en mars que les mises à jour des Chevrolet Bolt, Traverse et Equinox pour l’année modèle 2021 seraient repoussées à 2022.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Chevrolet Bolt 2020
Photo : D.Boshouwers
Chevrolet Bolt 2020

GM priorise les nouveaux modèles et les nouvelles générations plutôt que les rafraîchissements « parce que pour la plupart d’entre eux, une grande partie du travail a déjà été faite, ce qui signifie que le coût a déjà été absorbé dans de nombreux cas. Et l’on obtient plus de résultats avec un nouveau design », a précisé Jeff. Schuster.

En raison de la pandémie qui a entraîné la fermeture de ses usines nord-américaines à la mi-mars, GM a perdu environ deux mois de production en ce qui concerne les véhicules actuellement en vente. La plupart des usines devaient redémarrer le lundi 18 mai.

Un haut dirigeant a confirmé la semaine dernière que certains programmes seraient retardés en raison de la crise, mais il n’a pas voulu spécifier lesquels.

« La durée des retards dépend en quelque sorte du processus de reprise et de ce à quoi cela pourrait ressembler », a déclaré Barry Engle, président de GM North America, au magazine Automotive News. « Nous n’avons pas vraiment fourni de détails supplémentaires dans une large mesure, juste en raison de l’état des flux. Nous ne savons pas encore parfaitement à quoi pourrait ressembler l’avenir ».

Les camionnettes et les VUS « sont bien sûr très importants pour nous en fait de volume, de parts de marché et de rentabilité, a-t-il ajouté. Les autres programmes que nous considérons comme sacrés sont ceux reliés à nos véhicules électriques ».