Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Holden Torana TT36 Concept

Holden Torana TT36 Concept

La production n'est pas envisagée pour cette attrayante berline sport Par ,

Que vaut un nom? Alors que l'équipe de rêve chez Holden, la division australienne de General Motors, ne devait probablement pas penser à la
C'est sans surprise que lorsque le nom Monaro a été choisi pour le plus récent coupé sport à moteur V8 de Holden (ironiquement vendu en Amérique du Nord comme Pontiac GTO), qu'une Torana réincarnée suivra non loin derrière. (Photo : General Motors du Canada)
pièce classique de Shakespeare, Roméo et Juliette, lorsqu'est venu le temps de choisir un nom à leur dernière voiture de concept musclée, Torana est tout de même assez fort pour conjurer des images de puissance, de vitesse et de brutalité.

Pour la plupart qui ont grandi en Amérique du Nord, puissance et vitesse sont arrivées dans les années 1960 et '70, par l'entremise de voitures musclées des « Big 3 » tels que les Mustang, Camaro, Firebird, Chevelle, GTO, Barracuda, pour en nommer que quelques-unes. Mais ce n'est pas seulement Detroit qui produisait des machines remplies de pouces cubes à pneus qui s'envolaient en fumée. Loin en Australie, Holden était en pleine bataille avec ses Monaro et Torana A9X contre les Falcon et Fairlane HO de Ford d'Australie pour la première place à la légendaire course de Bathhurst et la montée du Mont
La Torana TT36 est essentiellement une expérience en matière de style, d'ingénierie et de design. (Photo : General Motors du Canada)
Panorama.. C'est sans surprise que lorsque le nom Monaro a été choisi pour le plus récent coupé sport à moteur V8 de Holden (ironiquement vendu en Amérique du Nord comme Pontiac GTO), qu'une Torana réincarnée suivra non loin derrière.

Malgré que Holden ait produit la Monaro presque immédiatement après sa première apparition en public, il a décidé que la Torana TT36 demeurerait un concept du moment que l'équipe de design a fait ses premières esquisses. Le véhicule est essentiellement une expérience en matière de style, d'ingénierie et de design, un véhicule conçu expressément pour recueillir l'opinion du public. Pourquoi? Holden est sorti de son arceau de sécurité en développant la Torana, abandonnant la théorie que ses voitures de concept doivent être basée sur la gamme Commodore en apparence, en motorisations et en composantes mécaniques. Un tel revirement est un pari risqué, même si le public cible est aussi petit que quelques milliers de voitures.

Ce que le public assistant au Salon International de l'Automobile Australien de cette année va remarquer, c'est que la Torana TT36 ne ressemble en
La Torana TT36 ne ressemble en rien aux Holden conventionnels. (Photo : General Motors du Canada)
rien aux Holden conventionnels. De longs surplombs à l'avant comme et à l'arrière, typiques à des voitures familiales australiennes, ont été réduits au plus court possible, alors que l'esthétique a pris un tournant féroce ou, plus approprié, à la « outback ».

Dessinée par le Studio 54 de Holden, localisé en banlieue de Melbourne, la Torana tente de capturer l'essence des victoires en course de la Torana dans l'apparence agressive de ses parties avant et arrière. Il est évident que ceci n'est pas une Holden ordinaire, car elle dispose d'une inhabituelle valence profonde à l'avant, des bouchons d'essence en alliage doubles, ainsi qu'un diffuseur arrière de style course avec embouts d'échappement intégrés.