Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jacques Villeneuve sur la sellette

Jacques Villeneuve sur la sellette

La saison 2005 de la Formule Un fait partie des plus imprévisibles de l'histoire Par ,

La saison 2005 de la Formule Un fait partie des plus imprévisibles de l'histoire

La Fédération Internationale de l'Automobile (FIA), qui régie les plus grandes séries motorisées de la planète, a joué une fois de plus avec les
Les amateurs canadiens peuvent se réjouir du retour de leur compatriote Jacques Villeneuve. (Photo: Sauber Petronas)
règlements de son championnat de Formule Un (F1), nous donnant des courses hautement intéressantes et divertissantes.

Les amateurs canadiens peuvent se réjouir du retour de leur compatriote Jacques Villeneuve, le seul Canadien et l'un des deux anciens champions en piste en 2005. Cependant, cette bonne nouvelle en cache une mauvaise : Villeneuve est écorché par de nombreux médias depuis qu'il a effectué son retour à la compétition. (Rappelons qu'il a cessé de courir l'année dernière après avoir été remercié par l'ancien patron de BAR-Honda, David Richards, dans un geste plus politique que professionnel.)

Après trois épreuves, Jacques ne parvient toujours pas à égaler les performances de son coéquipier chez Sauber-Petronas, Felipe Massa. Or,
Jacques ne parvient toujours pas à égaler les performances de son coéquipier chez Sauber-Petronas, Felipe Massa. (Photo: Sauber Petronas)
comme dans toutes les histoires, une seule phrase ne pourrait suffire à tout raconter.

Pour commencer, un sondage actuellement mené sur le site PlanetF1.com pose la question suivante : Jacques finira-t-il la saison 2005 avec Sauber? Pas moins de 47 % des répondants sont optimistes, tandis que 5 % croient qu'il ne courra plus pour Sauber. Le plus renversant est que 48 % des internautes -- dont l'opinion en tant que partisans de F1 a beaucoup de validité -- pensent qu'il ne sera même plus en F1 au terme de la présente saison.

Pourquoi autant de scepticisme à l'endroit d'un pilote qui s'est montré si coriace dans le passé et qui pourrait être tout aussi dangereux sur
Jacques n'a pas livré la marchandise cette saison, mais ce n'est pas entièrement de sa faute. (Photo: Sauber Petronas
n'importe quel circuit? La réponse est simple: Jacques n'a pas livré la marchandise. Le fait que son patron, Peter Sauber, ait reconnu que les problèmes du Québécois ont davantage à voir avec une voiture peu compétitive (la C24) et le fait que Villeneuve ait eu très peu d'occasions d'effectuer des essais n'ont pas réussi à faire taire les critiques.

Abordant le sujet des pilotes de remplacement, Sauber a blagué en disant au magazine Autosport: «En Malaisie, nous étions mariés à Anthony Davidson; avant le Bahrein, Christian Klien était apparemment devenu notre nouveau cavalier. Or, il n'y a jamais eu le moindre contact avec l'un ou l'autre de ces pilotes. La raison est évidente : je ne ressens pas du tout l'urgence de remplacer un pilote.»

Une telle déclaration publique de Sauber -- qu'il a certainement partagée avec Jacques en privé -- doit être un vote de confiance à l'endroit du
«Les détracteurs pensent-ils vraiment que Jacques a soudainement perdu toutes ses habiletés?», a demandé Peter Sauber. (Photo: Sauber Petronas)
Québécois.

«Ma priorité numéro un est de rendre la voiture plus rapide; ce n'est qu'à ce moment que nous pourrons commencer à évaluer la performance des pilotes», a précisé Sauber.

Ce dernier a aussi défendu sa décision d'embaucher Villeneuve et a réfuté toute suggestion voulant que l'écurie suisse se porterait mieux sans le champion du monde de 1997. «Ça me fascine de voir à quel point les gens ont la mémoire courte. Jacques a couru les tours les plus rapides cet hiver avec notre C23 [la voiture plus compétitive de l'année dernière]; idem pour ce qui était des pistes mouillées, pourtant l'une de ses faiblesses. Les détracteurs pensent-ils vraiment que Jacques a soudainement perdu toutes ses habiletés?»