Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La F-Cell, un pas de plus pour les piles à combustion

La F-Cell, un pas de plus pour les piles à combustion

Par ,

La première fois que j'ai conduit - ou du moins que je devais conduire - un véhicule à pile à combustion de Daimler-Benz, la pile à elle seule était presque aussi grosse que le plus récent véhicule à alimentation alternative de la compagnie, la F-Cell.

Il y a environ 10 ans, des douzaines de journalistes auto provenant des quatre coins de la planète ont convergé vers l'Allemagne dans l'espoir de prendre place à bord de la Necar 1 pour une promenade de quelques minutes dans les environs de Brandenburg.

La Necar 1 était de la taille d'une fourgonnette de livraison et à peine avait-elle fait deux ou trois fois le tour du centre-ville de la capitale allemande qu'elle commençait à mal fonctionner. Lorsqu'elle n'est pas revenue de son septième tour, une centaine d'entre nous ont dû retourner à la maison sans même pouvoir en faire l'essai. On nous a dit que le problème ne touchait pas la pile à combustion et, apparemment, c'était vrai.

À cette époque, les piles à combustion, comme future source d'énergie, étaient hautement prometteuses mais tout de même hypothétiques. Aujourd'hui, la F-Cell, malgré des essais intéressants, demeure un véhicule hypothétique mais, au moins, le futur des piles à combustion apparaît bien clair.

Le véhicule-test de DaimlerChrysler est essentiellement une voiture de série renfermant une discrète pile à combustion, ce qui en dit long sur l'évolution de la technologie.

Mercedes-Benz F-Cell (photo: DaimlerChrysler AG)
La nouvelle F-Cell, basée sur la Mercedes-Benz Classe B, élargit la famille des véhicules à pile à combustion en incluant le segment des mini-fourgonnettes compactes (que DCX aime appeler les «sport tourers»).

L'ingéniosité des designers a permis de loger une bonne partie de l'équipement nécessaire à la technologie de pile à combustion sous le plancher à l'arrière; il s'agit du «concept sandwich» qui, au dire de la firme de Stuttgart, est «prédestiné à ce type d'entraînement».

En outre, selon DCX, «une conduite dynamique et sportive est réconciliable avec un mode sans émission» grâce à la F-Cell, comme le démontrent avec éloquence les données techniques - le moteur électrique à couple élevé développe plus de 100 kW, soit 35 kW de plus que le modèle précédent.

Fait tout aussi notable: en réduisant la consommation de carburant et en augmentant davantage la capacité du réservoir, l'autonomie du plus récent véhicule à pile à combustion est passée à 400 km. Par surcroît, la fiabilité et la longévité de la pièce auraient également été améliorées.

Mercedes-Benz F-Cell (photo: DaimlerChrysler AG)
«Avec cette voiture, nous poursuivons nos essais pratiques hautement fructueux sur une échelle encore plus grande», affirme Dr Thomas Weber, membre du conseil de gestion de DaimlerChrysler et responsable de la recherche, de la technologie et du développement pour le Groupe Automobile Mercedes.

Les chercheurs et ingénieurs de Daimler-Benz ont commencé à travailler sur les diverses applications automobiles de cette technologie dès 1990. Après Necar 1 en 1994, plus de 20 modèles expérimentaux et autres prototypes ont vu le jour, désormais sous la bannière DaimlerChrysler.