Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La supervoiture du Suédois Koenigsegg s'en vient chez nous

La supervoiture du Suédois Koenigsegg s'en vient chez nous

Cette supervoiture nordique viendra joindre les rangs de l'élite automobile en Amérique du Nord Par ,

Cette supervoiture nordique viendra joindre les rangs de l'élite automobile en Amérique du Nord

La Koenigsegg CCX n'a vraiment rien à voir avec la Volvo de votre oncle Olaf. (Photo: Koenigsegg Automotive AB)
Avouons-le: nous n'avons pas assez de supervoitures en Amérique du Nord. Certes, les grandes joueuses comme la Ferrari Enzo, la Porsche Carrera GT et la Mercedes SLR foulent notre sol, mais nous ne pouvons jamais admirer les machines prodigieuses qui sortent des petites firmes. C'est le cas des Ascari, Spyker, Noble et Pagani... et de la seule Suédoise du groupe, l'explosive Koenigsegg. Avant la Bugatti Veyron (elle aussi non disponible en Amérique du Nord), la Koenigsegg CCR détenait le titre de la voiture de série la plus rapide au monde, avec une vitesse de pointe de 345,4 km/h. L'unique façon de pouvoir l'apprécier ici, c'était via Internet ou la télévision. Or, cette année, au Salon de l'auto de Genève, la compagnie a présenté la CCX, une version hautement retravaillée de la CCR et conçue spécifiquement selon nos goûts à nous.

La principale raison pour laquelle la majorité des grandes supervoitures de la planète ne font pas le saut de l'autre côté de l'Atlantique (ou du Pacifique), c'est parce qu'elles ne réussissent pas à respecter les standards fédéraux en matière de sécurité et d'émissions. Le
Pour une compagnie d'à peine 30 employés, Koenigsegg a investi massivement dans la CCX. (Photo: Koenigsegg Automotive AB)
gouvernement américain exige que tous les véhicules vendus sur son territoire possèdent un coussin gonflable, qu'ils passent avec succès les tests de collisions frontales et latérales, que leurs pare-chocs résistent à un impact à 4 km/h et que leur système d'échappement soit conforme aux normes strictes de l'Agence de protection environnementale (EPA). Les réglementations canadiennes sont encore plus difficiles à respecter, ce qui fait de nous le pays le plus sévère au monde - du moins dans le domaine automobile. En Europe, tout est très différent. Plusieurs automobiles de nature spécialisée ou produites en quantité limitée échappent aux règles gouvernant les véhicules de masse, ce qui explique pourquoi les Morgan, Caterham et autres sont toujours en vie malgré leurs moteurs archaïques et leurs châssis structurellement douteux.

Voulant s'accaparer une part du marché américain, Koenigsegg a décidé que l'effort en valait la peine. Comme un touriste qui se prépare à voyager dans un pays lointain, la CCR a dû être complètement revue et corrigée jusque dans les moindres détails afin d'obtenir son passeport et son visa.

Ce bolide devrait parfaitement cadrer sur Sunset Boulevard. (Photo: Koenigsegg Automotive AB)
La Californie est l'un des plus grands marchés de supervoitures en Amérique du Nord. De tous les États américains, c'est elle qui abrite le plus d'acteurs, de musiciens vedettes, de magnats de la presse et de millionnaires de tout acabit. En revanche, c'est aussi un des endroits les plus difficiles d'accès pour une automobile, car ses standards d'émissions sont parmi les plus contraignants au monde. Afin de passer le test sans réduire la puissance de 806 chevaux de la CCR, Koenigsegg a modifié considérablement le moteur et intégré un tout nouveau et hautement dispendieux système d'échappement. Le moteur peut maintenant fonctionner avec de l'essence suprême à indice d'octane 91 - nettement inférieur au type de carburant utilisé en Europe.