Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le PDG de Volkswagen utilise ses contacts chez DaimlerChrysler pour créer la prochaine mini-fourgonnette

Le PDG de Volkswagen utilise ses contacts chez DaimlerChrysler pour créer la prochaine mini-fourgonnette

Volkswagen produira-t-elle la «Cadillac des mini-fourgonnettes»? Par ,

La «Cadillac des mini-fourgonnettes»?

L'ancien PDG du Groupe Chrysler, Dieter Zetsche (à gauche), et son ancien chef des opérations, Wolfgang Bernhard, lors du dévoilement du système Stow 'n Go. (Photo: Joe Wilssens, DaimlerChrysler Canada)
On croit parfois que des bons contacts mènent à tout, mais ceux qui réussissent savent très bien que la combinaison des connaissances et des bons contacts est la clé du succès.

C'est le cas de Wolfgang Bernhard, le nouveau PDG de la marque Volkswagen. Après son passage très prolifique au sein du Groupe Chrysler (à Auburn Hills, au Michigan), Bernhard a été repêché par Bernd Pischetsrieder, l'ancien grand patron de BMW et l'actuel manitou de Volkswagen AG (Volks, Audi, Seat, etc.). Cette précieuse acquisition a d'ailleurs tourné le fer dans la plaie de Mercedes-Benz, qui avait prévu confier ses rênes à Bernhard avant que le conseil d'administration de DaimlerChrysler ne rejette ce plan.

Ceci dit, Volkswagen AG est dans une situation similaire à Mercedes-Benz, en ce sens que les profits se font rares. Certaines de ses marques
Sans l'appui de Ford, la Sharan est vouée à l'extinction. Volkswagen est donc à la recherche d'un nouveau partenaire. (Photo: Volkswagen Canada)
réussissent mieux que d'autres; Bentley et Lamborghini, ses deux divisions de haut prestige, enregistrent présentement des ventes record. Bernhard a beaucoup de pain sur la planche, car les investissements massifs dans les nouveaux modèles ne se sont traduits qu'en accueils mitigés de la part des acheteurs. Toutefois, l'actuelle gamme composée notamment des GTI, Passat, Jetta et Phaeton a très peu de liens avec Bernhard. L'influence de ce dernier se fera plutôt sentir dans les futurs produits. Dans le cas de la prochaine mini-fourgonnette, la remplaçante de la Sharan, cette influence en question dépendra beaucoup des bons contacts évoqués en introduction.

Volkswagen a une grande expertise dans les mini-fourgonnettes, et ce, grâce à une série d'innovations qui remonte à la Microbus 1950.
En effet, l'ancien PDG du Groupe Chrysler, Dieter Zetsche, qui est récemment passé de l'autre côté de l'Atlantique pour prendre la barre de l'empire DaimlerChrysler, est un grand ami de Bernhard. On sait tous que le Groupe Chrysler maîtrise parfaitement les mini-fourgonnettes depuis le lancement de la «Magic Wagon». Volkswagen a aussi une bonne expertise dans ce genre de véhicules, et ce, grâce à une série d'innovations qui remonte à la Microbus 1950. Cinquante-six ans plus tard, les deux géants de l'automobile unissent leurs forces dans le but de créer ce qui, aux yeux de plusieurs, sera la meilleure mini-fourgonnette de l'industrie - meilleure que la superbe Honda Odyssey et la très fiable Toyota Sienna, meilleure que l'étonnante Kia Sedona et sa future consoeur, la Hyundai Entourage.

Chrysler pourrait apprendre quelques leçons de Volkswagen dans la création d'habitacles de qualité. (Photo: Volkswagen Canada)
Bien que le constructeur allemand se soit détourné de ce segment au cours des dernières années, une de ses forces demeure la qualité apparente. On entend par là des aspects comme la texture et la durabilité des matériaux intérieurs, l'assemblage des panneaux, l'insonorisation de l'habitacle, la présentation du tableau de bord... bref, tout ce qui place les modèles Volkswagen parmi les plus prisés de leurs catégories respectives. Il est aussi question de la fidélité de la clientèle, même si la cote de fiabilité selon J. D. Power and Associates et Consumer Reports laisse à désirer. Chrysler se retrouve elle aussi en dessous de la moyenne, mais il n'en demeure pas moins que son aide pourrait être précieuse pour Volkswagen.