Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le taux de compression

Le taux de compression

Par ,

Qu’est-ce que le taux de compression?
Chaque moteur a un taux de compression optimal spécifique. Dans le cylindre, le mélange air-essence se fait comprimer pour créer une explosion. La force de cette explosion dépend du rapport volumétrique dans le cylindre. Plus le taux est élevé, plus l’espace dans lequel le mélange se fait compresser est grand.


Pour en savoir plus…
Le volume du cylindre délimité par la position du piston au plus bas et sa position finale au plus haut se nomme la cylindrée. L’explosion se produit dans la tête du cylindre, dans l’espace où le piston ne peut pas aller. Cette partie inatteignable par le piston devient l’unité de mesure de base pour calculer le taux de compression. On compte ensuite le nombre de fois où cette unité entre dans la cylindrée.

C’est la raison pour laquelle on obtient des chiffres sous la forme d’une fraction.

Un moteur à compression régulière a un taux qui varie entre 8:1 et 10:1.

Un taux de compression élevé se situe entre 12:1 et 14:1.

Ford Mustang GT 500 2013 moteur
Photo: Sébastien D'Amour

Les conséquences d’un taux de compression élevé
Une explosion efficace, plus de puissance, une meilleure économie de carburant et donc moins de pollution sont autant d’avantages d’un fort taux de compression.

Mais attention, avec un haut taux, le risque de bris des composantes internes et la chaleur s’accroissent à cause des explosions plus violentes. Il faut trouver le bon équilibre.

Par exemple, dans la technologie SKYACTIV, les ingénieurs ont redessiné les composantes du moteur pour augmenter la course du piston. Conséquemment, le taux de compression est élevé. Dans ces moteurs, il faut absolument utiliser de l’essence avec un haut taux d’octane.

Les moteurs suralimentés et diesel
Dans un moteur à aspiration naturelle (non-turbo), le taux de compression peut être plus élevé que celui des moteurs suralimentés. Avec un turbo par exemple, l’air qui entre dans la chambre de combustion a déjà beaucoup de pression. Le taux de compression doit être un peu plus bas pour éviter que les tensions sur les composantes du moteur soient trop importantes.

Pour les moteurs suralimentés, les taux s’apparentent à 8:1 et 8.5:1.

Dans un moteur diesel, l’absence de bougie d’allumage requiert un plus haut taux de compression. Des chiffres impressionnants de 14:1 pouvant même aller jusqu’à 22:1 sont possibles. Avec cette technologie, l’explosion se produit lorsque l’essence atteint sa limite d’absorption de chaleur et doit libérer les particules.

Les types d’essence
La qualité de combustion du carburant est chiffrée (87, 93) et nommée (ordinaire, super sans plomb).

Le taux d’octane détermine cette appellation. La qualité augmente avec le chiffre, qui signifie le ratio d’octane présent dans le liquide. L’essence au taux d’octane de 94 va mieux résister à la chaleur que celle de 87.

Plus le taux de compression est élevé ou si un moteur est suralimenté, plus il y a de chaleur. Avec de l’essence de qualité, le risque d’explosion subite avant même que l’allumage de la bougie soit enclenché par une étincelle est réduit.

Si l’essence explose avant le moment prévu, il se produit une détonation, ce qui dérègle le cycle du piston. Cette explosion prématurée est très mauvaise pour toutes les composantes du moteur.