Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les voitures présidentielles : symbole d'un peuple

Les voitures présidentielles : symbole d'un peuple

Par ,

Comme la limousine d'un monarque, l'automobile utilisée par le président des États-Unis revêt un caractère particulier. Comme si une aura l'entourait. De simple moyen de transport au début, l'automobile est vite devenu un véhicule de parade.

Calvin Coolidge / Pierce-Arrow

Très tôt dans l'histoire de l'automobile, elle s'est insinué dans les écuries de la Maison blanche, ne remplaçant qu'occasionnellement les carrioles et autres voitures hippomobiles aux débuts. Les présidents William McKinley (1897-1901) et Theodore Roosevelt (1901-1909) ont souvent fait usage d'automobiles durant leurs mandats respectifs.

Franklin D. Roosevelt / Lincoln Sunshine Special 1939

Taft : le premier
Cependant, c'est le président William Taft (1909-1913) qui, le premier, a fait du « véhicule sans chevaux » le moyen de transport officiel du président. Pour sa part, Woodrow Wilson (1913-1921) comprit l'importance de ce moyen de transport. Afin de pouvoir répondre rapidement à toute forme d'urgence d'état, il exigea que les voitures officielles soient toujours disponibles en dedans de trois minutes. Cependant, à cette époque, les automobiles de la Maison blanche n'étaient encore que des modèles de série de belle facture, sans plus.

Dwight Eisenhower / Cadillac Eldorado 1953

Lorsque, en 1933, un homme échoua dans sa tentative d'assassiner le président Franklin D. Roosevelt (1933-1945), les services secrets de la Maison blanche prirent conscience des risques auxquels le président était exposé dans une automobile. La voiture dans laquelle il avait pris place fut recarrossée, puis elle fut remise en service, en 1939, dotée d'un épais blindage.

Lyndon B. Johnson / Lincoln Continental 1968

Objet de paradoxe
Au fil des ans, la conception des voitures présidentielles d'apparat continua de se raffiner afin de répondre à un paradoxe en constante évolution : le désir d'exposer le premier homme des États-Unis à son peuple tout en le protégeant contre d'éventuelles agressions. Les voitures présidentielles contemporaines sont devenues de véritables places fortes blindées doublées d'un poste de commande largement autonome.

Ronald Reagan / Cadillac 1983

Au début de son mandat, en 2009, le président désigné Barack Obama prendra place la nouvelle voiture de parade, désormais surnommée « Cadillac One » (ou Obama-mobile). Cette nouvelle limousine (dont nous avons montré des images au stade de prototype) est sous la responsabilité de l'agence des transports de la Maison blanche.

George H. W. Bush / Cadillac Fleetwood Brougham 1993

Cette agence, qui fait partie du bureau militaire de la Maison blanche, assure 24 heures sur 24 le maintien du parc des véhicules routiers et leur assignation pour l'utilisation qui en est faite par la famille présidentielle, le personnel de la Maison blanche, les visiteurs officiels de la famille présidentielle et tout autre personnel autorisé. C'est également cette agence qui assure le support technique et la fourniture de véhicules pour tous convois présidentiels dans la ville de Washington ou partout ailleurs dans le monde.

George W. Bush / Cadillac DTS Limousine 2006

photo:Luc Gagné, Image Envision, Ford, General Motors
Gallerie de l'article