Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L'ex-patron de Mitsubishi, Pierre Gagnon, quitte Malcolm Bricklin et Visionary Vehicles

L'ex-patron de Mitsubishi, Pierre Gagnon, quitte Malcolm Bricklin et Visionary Vehicles

Los Angeles ou New York? La localisation du siège social de Visionary Vehicles n'était assurément qu'une partie du problème Par ,

Los Angeles ou New York? La localisation du siège social de Visionary Vehicles n'était assurément qu'une partie du problème

Malcolm Bricklin et sa compagnie Visionary Vehicles LLC, la branche nord-américaine du groupe chinois Chery Automobile Co., semblent
Trois mois seulement après l'embauche controversée de l'ancien patron de Mitsubishi Motors North America, Pierre Gagnon, Visionary Vehicles a vu ce dernier démissionner. (Photo: Mitsubishi Motors North America)
connaître tous les ennuis possibles, et ce, avant même d'entrer en activité.

Après l'embauche controversée de l'ancien patron de Mitsubishi Motors North America, Pierre Gagnon - blâmé par de nombreux analystes pour avoir conçu une politique de financement maladroite («pas d'argent, pas de crédit, pas de problème»), politique qui s'est jointe à plusieurs autres problèmes dans les marchés nord-américain et japonais pour entraîner le constructeur sur le bord de la faillite - Visionary Vehicles a vu ce dernier annoncer sa démission le mois dernier, lui qui jouait le rôle de président et chef des opérations.

Il s'agit en quelque sorte d'une nouvelle surprenante, puisque Gagnon n'avait été engagé qu'en mars et qu'il était extrêmement emballé par ses
Bricklin (photo) souhaite que le bureau chef soit situé à New York, tandis que Gagnon voulait l'aménager en Californie. (Photo: Visionary Vehicles)
nouvelles fonctions. Il avait alors déclaré à Wards Auto : «Je gardais les yeux ouverts pour trouver la première personne qui commencerait à importer des véhicules de la Chine, [me disant que] je serais très intéressé à me joindre à eux. C'est donc un rêve qui se réalise aujourd'hui, parce que je ne pensais pas que les choses allaient se précipiter aussi rapidement.»

Alors, que s'est-il produit? Est-ce parce que Gagnon ne croyait pas que le constructeur chinois avait un avenir très rose en Amérique? Permettons-nous d'en douter. Est-ce plutôt parce qu'une meilleure offre d'un constructeur plus établi s'est présentée? C'est possible. Toutefois, selon les deux parties impliquées, tout se résume à une divergence d'opinions sur des questions clés, notamment le lieu d'implantation éventuel du siège social nord-américain.

Bricklin souhaite que le bureau chef soit situé à New York, tandis que Gagnon, qui réside encore en Californie près du quartier général de
Alors que Gagnon a raconté aux journalistes qu'il avait démissionné de Visionary, Bricklin a plutôt dit qu'il avait été «mis au rancart» en avril. (Photo: Visionary Vehicles)
Mitsubishi, voulait l'aménager dans cet État de la côte Ouest, plus précisément dans le sud où, à son avis, le bassin de designers et de dirigeants automobiles d'expérience est plus important.

«Je croyais fermement que la côte Ouest était l'endroit de prédilection, compte tenu que c'est là que le talent se trouve», a déclaré Gagnon.

Alors que Gagnon a raconté aux journalistes qu'il avait démissionné de Visionary, Bricklin a plutôt dit qu'il avait été «mis au rancart». Étrange ce petit jeu de «c'est pas moi, c'est lui»...

Gagnon a affirmé que Bricklin avait «renié» son engagement d'implanter la compagnie en Californie. «Il y a quelques semaines, Malcolm et moi nous sommes retrouvés à la croisée des chemins. Il a renié certains des engagements qu'il avait pris avec moi et j'en ai conclu qu'il était temps de commencer à regarder vers d'autres opportunités», a expliqué l'homme de 49 ans.