Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mitsubishi Evolution (EVO) IX 2006

Mitsubishi Evolution (EVO) IX 2006

Plus de puissance, meilleur comportement routier et style amélioré Par ,

Plus de puissance, meilleur comportement routier et style amélioré

Si ce n’était pas de la norme des pare-chocs antichocs de 5 mph, Mitsubishi Motors North America (MMNA) aurait offert la série EVO de sa Lancer au nord du quarante-neuvième parallèle. Pourtant une telle exigence ne donne aucun avantage sur la protection des passagers.

Rich Gilligan, le grand patron de MMNA Inc. introduit la Lancer Evolution IX 2006 au Salon international de l’automobile de New York. (Photo : Mitsubishi Motors North America)

Telle qu’elle est présentée actuellement, munie d’un refroidisseur d’huile sous le pare-choc avant, la voiture ne passe pas les normes canadiennes de sécurité et par conséquent demeure écartée de notre marché. Toutefois, il est amusant de rêver d’une super berline qui figure dans la liste des souhaits de la plupart des journalistes automobiles.

Elle figure certainement parmi les dix premières de la mienne si ce n’est pas en haut, surtout après mon contact avec une EVO VIII et une EVO VIII MR 2005 que j’ai eu durant une journée de l’été dernier. Le modèle actuel est un dérivé des voitures Evolution de la WRC (World Rally Championship) comme toutes les EVO précédentes, et il a été bénéfique pour Mitsubishi. L’année dernière, le fabricant Japonais a apporté des améliorations aux performances de la voiture en rehaussant la puissance et en ajoutant une transmission manuelle à 6 rapports sans oublier le différentiel central actif (ACD) de Mitsubishi qui bonifie une adhérence qui était déjà exceptionnelle. On n’a pas oublié les quelques perfectionnements aérodynamiques. Tout cela a fait de la EVO VIII MR une des voitures les plus performantes au monde et qui m’a fait rêver au mois de septembre dernier.

Aucun changement radical n’a été effectué sur la configuration à trois volumes de la voiture, mais la calandre a été redessinée tout comme les deux pare-chocs. (Photo : Mitsubishi Motors North America)

Plusieurs de ces perfectionnements feront partie de la EVO IX qui a été introduite le 3 mars dernier au Japon et dévoilé aux États-Unis au Salon international de l’automobile de New York durant le même mois. Ceux qui espèrent de plus grands changements, comme un design entièrement revu, devront se contenter du rajeunissement et des quelques améliorations apportées sous la carrosserie jusqu’à ce que la EVO X soit lancée l’année prochaine.

Aucun changement radical n’a été effectué sur la configuration à trois volumes de la voiture, mais la calandre a été redessinée tout comme les deux pare-chocs. Celui à l’avant permet un meilleur refroidissement et possède de meilleures qualités aérodynamiques.

Sous le capot, on retrouve le nouveau moteur 4 cylindres de 2,0 litres muni de la distribution variable des soupapes MIVEC, d’un turbocompresseur et d’un refroidisseur d’air de suralimentation. Sa puissance est acheminée aux quatre roues via une transmission manuelle à 5 ou à 6 rapports dépendant des versions.

Sous le capot, on retrouve le nouveau moteur 4 cylindres de 2,0 litres muni de la distribution variable des soupapes MIVEC et d’un turbocompresseur et refroidisseur d’air de suralimentation. (Photo : Mitsubishi Motors North America)

En passant, la nouvelle EVO IX est disponible en trois versions. Il y a d’abord la GSR, une livrée orientée davantage vers le confort. Elle est pourvue du différentiel actif (ACD) qui était offert exclusivement sur la EVO VIII MR. Incidemment, l’ACD désactive le différentiel dans les virages en épingle afin de maintenir une motricité optimale. La GSR est également munie du contrôle de stabilité actif et d’un système ABS de compétition pour favoriser un contrôle optimal dans toutes les conditions. La GSR reçoit une transmission manuelle à 6 rapports afin de tirer le maximum du puissant moteur.