Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Jimmie Johnson va attaquer lors de la dernière course

NASCAR: Jimmie Johnson va attaquer lors de la dernière course

Par ,

Même s’il n’a besoin que de terminer en 25e position ou mieux lors de la finale de la saison 2010 pour décrocher un 4e titre de la Coupe Sprint de NASCAR, Jimmie Johnson prévient qu’il sera en mode « attaque ».

Après s’être remis en selle après sa déception subie au Texas, Johnson a déclaré suite à sa victoire à Phœnix : « Ce qui est arrivé au Texas prouve que tout peut arriver. J’ai hâte à Homestead (Miami). Nous devons aller là-bas pour nous qualifier devant, rouler devant durant toute la course et éviter les ennuis ».

Johnson a précisé que l’approche conservatrice, utilisée au Texas, l’a placé dans une situation précaire.


« Je crois que le fait de m’être qualifié en 12e place, même si c’est une bonne performance, nous a mis dans une situation difficile, » de dire Johnson.

« J’ai été un peu trop prudent lors de la qualification de vendredi. Nous devons donc traiter la course de Homestead-Miami Speedway comme toutes les autres courses. Plus on se trouve à l’avant du peloton, plus c’est facile durant la course. Nous aurons aussi une meilleure position dans la ligne des puits. Nous devons donc traiter cette course comme n’importe quelle autre ».

Mais il croit que l’épreuve de Miami ne sera pas facile.

« Si vous regardez quelques statistiques de notre équipe, vous constaterez que ce n’est pas notre piste favorite. Nous avons pourtant toujours tenté de faire de notre mieux à chaque occasion. Mais puisqu’on n’y dispute qu’une seule course par année et qu’on ne peut pas y effectuer d’essais, il est difficile d’en arriver aux réglages corrects dès les essais libres ».

Alors, que tentera-t-il?

« La meilleure place est à l’avant du peloton. Si nous pouvons mener la course, c’est vraiment parfait. C’est ce que je veux faire, » de dire le pilote de la Chevrolet No 48.

Se rappelant la course du Texas, il dit : « De la 10e à la 15e place, c’est risqué. Tout le monde s’attaque et ça brasse à cause des turbulences, les touchettes et les contacts. Je ne veux pas me retrouver dans ce groupe. »


photo:Philippe Champoux - Auto123.com