Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Juan Pablo Montoya doit réduire l'écart avec les meneurs

NASCAR: Juan Pablo Montoya doit réduire l'écart avec les meneurs

Par ,

L’an dernier, les choses se sont quand même bien déroulées pour le pilote colombien Juan Pablo Montoya en Coupe Sprint de NASCAR. Il a fait partie de la Chase en fin de saison et a bien failli remporter sa première course sur ovale.

Mais on dirait bien que cette tendance se soit inversée cette saison. L’ancien pilote Williams et McLaren en Formule 1 occupe aujourd’hui le 19e rang au classement.

Mais il espère reprendre les choses en main.

En fait, en regardant bien les statistiques, on remarque que Juan Pablo est en fait en avance sur son classement de l’an dernier. En 12 courses la saison passée, il n’avait obtenu aucun top 5 en course, et n’avait que quatre top 10.

Cette année, il a décroché quatre top 5, et six top 10. Alors, où est le problème ? Ce sont les cinq fois où il a terminé 34e ou pire… Alors, pas de compromis pour Juan Pablo.

« Je vais être honnête avec vous, de dire Montoya. Nous n’avions que 50 points de retard quand nous avons couru à Dover et nous avons eu un bris à l’arrière de la voiture. Cela nous a fait mal. Nous avons perdu 60 ou 70 points à cause de cela… »

Il poursuit : « À chaque course, nous avons une voiture pour terminer dans le top 5. Mais la saison progresse et nous devons décrocher de bons résultats dans les manches à venir. Si tout va bien, cela devrait nous ramener parmi les meneurs ».

Les écuries Hendrick Motor Sports et Joe Gibbs Racing sont dans un monde à part. L’écurie de Montoya, Earnhardt Ganassi Racing, s’est rapprochée d’elles, mais la question sera de faire aussi bien.

« Parfois, il faut pousser un peu les gens, » de dire Montoya.

« Cela dépend de la façon dont se déroulent les choses. Parfois, ça va très bien. Je crois que le programme IndyCar de l’écurie Ganassi fonctionne très bien. Cela fait longtemps qu’il est sur pied, et c’est un programme très stable. Je crois que le programme de NASCAR est un peu moins stable. Il a besoin d’un peu plus d’attention, mais nous progressons. »