Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Le débat entourant l'accrochage Edwards/Keselowski se poursuit

NASCAR: Le débat entourant l'accrochage Edwards/Keselowski se poursuit

Par ,

Carl Edwards n'a laissé aucun doute sur le fait qu'il a intentionnellement touché Brad Keselowski.

Sur la ligne d'arrivée samedi soir, il indiquait avoir poussé la voiture de Keselowski dans le dernier tour, comme un juste retour des choses. Brad Keselowski avait effectivement poussé Carl Edwards à l'entame du dernier tour, sans pour autant l'avoir poussé hors de la piste.

Carl Edwards n'avait aucun remords pour son geste même si Keselowski avait frappé le mur, causant un accrochage avec un autre concurrent. Heureusement, personne n'a été blessé.

L'accident du dernier tour mettant aux prises Carl Edwards et Brad Keselowski. (Photo: nascar.com)


Mais quels sont les pours et les contres de l'incident ?

Le fait est que lorsque l'on se bat pour la victoire, dans le dernier tour, il est courant de se pousser entre concurrents.

Comme Kevin Harvick expliquait sur SpeedTV, "Oui, c'était assez musclé. Je suis allé revoir les images et j'ai eu du mal avec les gars qui poussent... mais pousser quelqu'un sur l'arrière est différent de s'appuyer ou percuter, et provoquer un accident impliquant la moitié du peloton, ruinant la course de plusieurs gars totalement en dehors des faits au départ."

C'est la deuxième fois que Carl Edwards envoie Brad Keselowski dans le mur après que Keselowski ait envoyé Edwards dans les airs à Talladega au printemps.

Cela rappelle le temps où la conduite musclée était la norme. Dale Earnhardt Sr. avait gagné son surnom pour avoir provoqué la sortie de piste de plusieurs de ses concurrents, y compris le terrible accident de Rusty Wallace en 1993 à Talladega.

En début de saison, les officiels NASCAR avaient annoncé que la course reprenait ses droits "Amusez-vous les gars."

Que va-t-il arriver maintenant ? Nous n'avons pas entendu grand chose jusque là sauf une possible annonce de pénalité mercredi.

Pas si vite dit Harvick "au final, ce ne sera pas la faute de Carl mais je pense que ce serait un peu exagéré, à mon avis."

Denny Hamlin de son côté a tweeté, "Je suis vraiment surpris qu'il conserve la victoire."

Au printemps, Carl Edwards était placé en probation pour le NASCAR pour trois courses, pour avoir envoyé Keselowski dans les airs. Il ne reste plus qu'à attendre la réaction des officiels du NASCAR envers Carl Edwards... pouce en haut ou pouce en bas.