Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan fournit un aperçu d’un autre VUS électrique

Les plans électriques de Nissan vont bon train. Alors que le constructeur s’apprête à nous présenter le VUS Ariya, voilà qu’il nous donne un aperçu d’un autre VUS électrique à venir. Ce dernier sera construit sur la même plateforme que l’Ariya 2022.

Cette dernière, la CMF-EV de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, offrira un système à deux moteurs qui va fournir une puissance allant jusqu’à 389 chevaux au service de l’Ariya. Son autonomie frisera les 500 kilomètres grâce à une batterie dont la taille sera de 90 kWh. L’Ariya proposera également une batterie de 65 kWh et une capacité inférieure, soit autour de 350 km.

Aucun détail technique n’a été révélé à propos de ce nouveau modèle, mais on peut présumer qu’il profitera des mêmes organes. Ce qui nous a été dévoilé, c’est la ligne du produit grâce à un croquis montrant le profil. Le format semble être le même que celui de l’Ariya, qui est lui-même de taille similaire aux VUS électriques Ford Mustang Mach-E et Volkswagen ID.4 qui sont déjà sur la route.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

Futur multisegment électrique de Nissan, et le Nissan Ariya
Photo : Nissan
Futur multisegment électrique de Nissan, et le Nissan Ariya

Nissan n’a pas dit où et quand les ventes de son nouveau VUS électriques allaient se mettre en branle, mais le constructeur a décrit son œuvre comme un produit mondial, ce qui suggère que nous le verrons en Amérique du Nord.

L’un des sites de production prévus pour le modèle est l’usine Nissan de Sunderland, au Royaume-Uni, où sont actuellement fabriqués la LEAF, le Juke et le Qashqai. Nissan a déclaré que le site allait devenir une plaque tournante pour la production de véhicules électriques et qu’il était également prévu de construire une nouvelle usine de batteries à proximité.

Celle-ci sera construite par le spécialiste des unités au lithium-ion, Envision AESC. Elle va rejoindre une installation existante sur le site qu’Envision AESC a construit en 2012 pour fournir les batteries à la LEAF de première génération (aussi construite à Sunderland). Envision AESC a été fondée par Nissan sous le nom d’AESC en 2007, en partenariat avec d’autres entreprises japonaises, NEC et Tokin. Nissan a cependant vendu sa participation majoritaire au groupe chinois Envision en 2018. La firme a fait ce choix lorsqu’elle a lancé la LEAF de deuxième génération, car cette dernière s’est vue animée par des batteries provenant de fournisseurs extérieurs.