Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan annonce un plan de redressement sur quatre ans

C’est connu, la situation chez Nissan n’est pas des plus envieuse. Avant même la pandémie, le constructeur se trouvait dans une situation précaire, fruit d’une baisse des ventes, du vieillissement de la gamme et du fiasco entourant l’éviction de l’ancien président Carlos Ghosn.

Puis s’est pointé le coronavirus qui a frappé durement tous les constructeurs. Nissan en a souffert doublement. En 2019, les ventes avaient déjà essuyé un recul de 8,4 % par rapport à 2018. Au cœur de la pandémie, la chute était d’environ 80 %. En 2019, Nissan a vendu 5 176 189 modèles à travers le monde.

Le constructeur automobile a annoncé une perte d’exploitation de 40,5 milliards de yens (environ 376 millions de dollars américains) pour l’année se terminant le 31 mars, contre un bénéfice d’exploitation de 318 milliards de yens l’année précédente. Il s’agit de la plus mauvaise performance enregistrée par Nissan depuis 2009, au plus fort de la crise financière mondiale.

Pour redresser sa situation, Nissan a annoncé jeudi une stratégie qui s’étend sur quatre ans. Cette dernière verra le constructeur ralentir considérablement ses activités. Au menu figure une réduction de la capacité annuelle de 20 %. Dans le même ordre d’idée, le constructeur automobile veut que ses usines soient utilisées à 80 %. Des installations situées en Indonésie et en Espagne seront donc fermées. Ces mesures devraient permettre une réduction des coûts fixes d’environ 300 milliards de yens.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Ashwani Gupta, directeur de l'exploitation de Nissan ; Makoto Uchida, président et directeur général de Nissan ; et Stephen Ma, directeur financier de Nissan
Photo : Nissan
Ashwani Gupta, directeur de l'exploitation de Nissan ; Makoto Uchida, président et directeur général de Nissan ; et Stephen Ma, directeur financier de Nissan

Nissan va également réduire le nombre de modèles qu’elle propose dans le monde entier, soit de 69 actuellement à moins de 55. Malgré tout, elle prévoit toujours introduire 12 nouveaux produits (ou rafraîchis) au cours des 18 prochains mois. Parmi ceux-ci, de nouvelles générations pour le populaire VUS Rogue, la camionnette Frontier, ainsi que la très attendue sportive Z dont une vidéo a incidemment été dévoilée hier par la firme.

Nissan travaillera également plus étroitement avec ses partenaires, Renault et Mitsubishi, sur le développement de futurs véhicules. L’alliance Renault Nissan Mitsubishi prévoit accroître le partage de technologies, y compris de plateformes.

Chaque partenaire occupera aussi une place prépondérante selon certains marchés, et ce, en fonction de ses points forts. Renault pour l’Europe, la Russie, l’Amérique du Sud et l’Afrique du Nord ; Nissan pour l’Amérique du Nord, le Japon et la Chine ; Mitsubishi pour l’Asie du Sud-Est et le Pacifique. Cela ne signifie pas que les partenaires ne seront pas en concurrence sur certains marchés, mais cela pourrait signifier que leur présence et leurs gammes de produits seront réduites.

Lors de son annonce, Nissan n’a rien évoqué à propos d’Infiniti. Est-ce à dire que les choses ne vont pas bien à cette adresse ? Il faudra patienter pour le savoir. On sait que la division de luxe préparait un méga tournant vers l’électrification à compter de l’an prochain ; il faudra voir si la pandémie est venue bouleverser les plans.

Photo : D.Boshouwers