Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

20 000 emplois seraient menacés chez Nissan

Nissan envisage la suppression de 20 000 emplois à travers le monde en raison du coronavirus, selon une nouvelle rapportée par la publication japonaise Kyodo. La concentration des efforts serait dirigée vers l’Europe et les pays en voie de développement. Tout cela est bien sûr la conséquence de la chute spectaculaire des ventes causée par la pandémie.

L’annonce de ces réductions possibles survient alors que Nissan s’apprête à dévoiler, dès la semaine prochaine, les révisions apportées à sa stratégie à court terme. Les bénéfices du constructeur sont en chute libre depuis trois ans et la pandémie n’a fait qu’accentuer les choses, L’urgence et la pression pour renouveler les efforts de réduction des effectifs et de redressement de l’entreprise est réel.

Nissan a refusé de commenter la nouvelle publiée par Kyodo.

Toutefois, il suffit se rapporter en juillet dernier pour comprendre le sérieux de celle-ci. À ce moment, l’entreprise avait déclaré qu’elle réduirait ses effectifs de 12 500 personnes, soit près de 10 % de ses 140 000 employés. Si Nissan augmente ce nombre à 20 000, on se retrouvera avec une situation similaire à celle survenue lors de la crise financière de 2009.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Bureau de Nissan à Yokohama, au Japon
Photo : Nissan
Bureau de Nissan à Yokohama, au Japon

Avant même la propagation du coronavirus, les ventes et les bénéfices de Nissan étaient en chute libre et les finances de la firme étaient fragiles, ce qui l’a forcée à mettre un terme au plan d’expansion agressif qui avait été lancé par Carlos Ghosn.

Ainsi, à compter de maintenant, elle la firme concentrerais ses efforts à renforcer la coopération avec Renault SA et Mitsubishi Motors Corp afin de mieux exploiter les forces régionales et technologiques des trois constructeurs pour ainsi consolider les capacités de production.

Vendredi, le ministre des finances français a déclaré que l’avenir de Renault était en jeu si l’entreprise ne recevait pas d’aide très rapidement, tandis que Mitsubishi a annoncé en début de semaine une baisse de 89 % de ses bénéfices annuels pour le premier trimestre de l’année.

Reuters a rapporté que la direction de Nissan est maintenant convaincue qu’elle doit être beaucoup plus petite et qu’elle allait probablement réduire d’un million de voitures son objectif de ventes annuelles, tout en souhaitant que les États-Unis et la Chine occupent un rôle plus important en la matière.

Nissan prévoit également réduire ses activités sur le continent européen pour se concentrer sur les VUS et les véhicules commerciaux, toujours selon Reuters.