Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Des pénalités qui pourraient atteindre 210 millions pour Hyundai et Kia

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

La division nord-américaine de Hyundai a annoncé qu’elle en était venue à une entente avec la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) à la suite d’une enquête portant sur la manière dont elle a procédé à un rappel. Ladite entente stipule que l’entreprise pourrait avoir à verser jusqu’à 210 millions en pénalités.

Le problème concernait les moteurs 4-cylindres de 2 et de 2,4 litres Theta II de la Hyundai Sonata 2011 à 2014 et du VUS Santa Fe Sport 2013 et 2014 dans lesquels des débris métalliques créés lors des opérations d’usinage ont entraîné une usure prématurée des roulements, ce qui pouvait par ricochet causer une panne du moteur.

L’enquête de la NHTSA a conclu que le constructeur n’avait pas rappelé 1,6 million de véhicules concernés par le problème à l’intérieur d’un délai raisonnable et que Hyundai n’avait pas donné d’informations précises sur les rappels.

Les pénalités comprennent une amende de 54 millions (devises américaines) à payer en premier, un accord pour consacrer 40 millions à l’amélioration des opérations de sécurité, ainsi qu’une amende supplémentaire potentielle de 46 millions qui pourrait être imposée ultérieurement en fonction de la manière dont Hyundai répond aux exigences de la NHTSA dans le cadre de la nouvelle ordonnance de consentement.

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Kia, par le biais d’une ordonnance par consentement séparée, a été condamnée à verser une amende de 27 millions, une amende potentielle ultérieure de 27 millions, de même qu’une obligation de payer 16 millions pour l’amélioration des processus de sécurité. Cette décision est liée à un rappel séparé incluant les modèles Optima des années 2011 à 2014, Sorento 2012 à 2014 et Sportage 2011 à 2013. Ces produits étaient équipés des mécaniques précitées.

L’entreprise mettra en place de nouveaux systèmes informatiques « pour mieux analyser les données de sécurité et identifier les problèmes potentiels ». Elle va aussi développer un laboratoire d’essai et d’inspection en sol américain.

Hyundai a déclaré qu’elle a lancé un deuxième rappel pour les véhicules qui ont déjà vu leurs moteurs être remplacés. Cette décision est prise « par excès de prudence ». Hyundai va inspecter et confirmer que le travail a au préalable été bien fait.

À voir aussi : Terminées, les attentes pour le Hyundai Kona électrique au Canada

Logo Kia
Photo : D.Boshouwers
Logo Kia