Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Plymouth Breeze d'occasion 1996 à 2000

Plymouth Breeze d'occasion 1996 à 2000

Un bon moyen de transport abordable Par ,

Un bon moyen de transport abordable

À quelles voitures pensez-vous quand le nom Plymouth vous vient à l'esprit? Dans mon enfance, qui a débuté en 1963 mais dont j'ai peu de
La Plymouth Breeze a été oubliée aussi rapidement qu'elle est entrée en scène en 1996. (Photo : DaimlerChrysler Canada)
souvenirs jusqu'au début des années '70, en ce qui a trait aux voitures, j'ai particulièrement aimé la Road Runner et j'éprouve aussi une attirance majeure pour les 'Cuda du début des années '70, mais mis à part ces quelques modèles de performance, les autres voitures de la marque n'ont jamais figuré bien haut sur la liste des véhicules à acquérir un jour.

Évidemment, il y a bien eu la Sport Fury GT, avec l'excitante Duster, mais la plupart des pubs télé de Plymouth que je me souvienne, annonçaient les mérites des ordinaires Valiant, Scamp et Volaré, et plus tard, des encore plus banales Horizon, Reliant et Acclaim. Le groupe Chrysler a bien tenté
La Plymouth Breeze n'était pas vraiment plus qu'une version ordinaire des voitures codées "JA", les autres étant la luxueuse Chrysler Cirrus et la sportive Dodge Stratus, qui furent lancées en 1995. (Photo : DaimlerChrysler Canada)
d'ajouter un peu de sex-appeal à la marque en présentant la Prowler, de style "hot-rod", qui fut une voiture sport crédible, à défaut d'être une vraie hot-rod, et ceci dû à son moteur V6. Malheureusement, Plymouth n'a jamais suivi en présentant quelque modèle pratique et séduisant que ce soit. Elle fut donc retirée du catalogue à la fin de l'année-modèle 1999 (2000 aux USA), la même année que la division Plymouth a quitté le Canada (un an avant que la marque Plymouth et que la Prowler soient définitivement retirées du marché, cette dernière étant le seul modèle dont les gens se sont vraiment ennuyé).

La Plymouth Breeze a été oubliée aussi rapidement qu'elle est entrée en scène en 1996, étant elle-même une version plutôt ordinaire des voitures codées "JA", les autres étant la luxueuse Chrysler Cirrus et la sportive Dodge Stratus, qui furent lancées en 1995. On la retrouvait chez les familles qui surveillaient leur budget, bien sûr, mais beaucoup plus souvent dans les flottes gouvernementales ou d'entreprises, ou encore dans les parcs de voitures de location.

Ce n'est pas que la Breeze n'était pas particulièrement attirante, ses courbes fluides représentant quand même un beau style, lors de sa sortie,
La Breeze représentait ce que vous auriez acheté si vous aviez besoin d'une voiture entre la compacte et l'intermédiaire, mais que vous étiez limité par votre budget. (Photo : DaimlerChrysler Canada)
mais les Cirrus et Stratus qui ont salué le marché un an plus tôt avaient volé le "punch", laissant seulement à la Breeze un rôle de second plan. Qu'est-ce que je veux dire par là? Simplement que si vous aviez le goût de vous procurer une Chrysler ou une Stratus, selon vos préférences pour le confort ou pour le look sportif, vous auriez probablement acheté la Breeze si vous aviez besoin d'une voiture entre la compacte et l'intermédiaire, mais que vous étiez limité par votre budget.

Alors cela en fait-elle une bonne voiture usagée à acheter? Certainement, et de plus, à cause de son manque de notoriété, à un coût extrêmement raisonnable. Elle offre un siège arrière suffisamment large pour y asseoir 2 adultes ou 3 enfants, ce qui est très bien pour répondre aux besoins courants, un haut niveau de style pour une berline à 4 portes d'entrée de gamme de la fin des années '90, et des performances décentes.