Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Rallye International Vert de Montréal : journal de bord

Rallye International Vert de Montréal : journal de bord

Par ,

Marc-André Hallé et Olivier Delorme vous offrent ce résumé de leur expérience du week-end dernier au Rallye International Vert de Montréal, événement unique en son genre en Amérique du Nord.

Jour 1 : Un programme chargé, une expulsion et un retour confus
Dès notre arrivée, nous avons reçu notre carnet de route et nous sommes dirigés vers la station d'essence pour faire le plein, une opération habituellement assez banale. Ce ne fut malheureusement pas le cas pour nous.

Pas moins de 55 minutes ont été nécessaires pour remplir le Porsche Cayenne jusqu'au bouchon, ce qui a évidemment découragé les officiels et les participants qui attendaient leur tour derrière nous.

Nous avons appris que le tuyau se rendant au réservoir est extrêmement long et que le clapet empêchant les particules indésirables de se retrouver dans le carburant a énormément nui au remplissage et n'a aucunement facilité la tâche de notre pompiste attitré.

2011 Porsche Cayenne S Hybrid
Photo: Auto123.com

Nous pouvions ensuite passer à la prochaine étape : l'inspection technique.

Dans un événement d'une telle envergure parrainé par la FIA (Fédération Internationale de l'Automobile), chaque détail est scruté à la loupe et rien n'est laissé au hasard.

Une équipe de cinq personnes s'est assurée que nous n'avions pas modifié le moteur, mis trop d'air dans les pneus ou fait quoi que ce soit qui nous donnerait un avantage injuste par rapport aux autres concurrents. Le véhicule a ensuite été placé sur une balance, test que nous avons également dû subir (au désarroi de Marc-André, qui s'est rendu compte qu'il avait un peu trop abusé des bonnes choses dernièrement).

Il ne nous restait qu'à stationner sur l'avenue McGill College, où notre Porsche Cayenne jaune aux couleurs d'Auto123.com a énormément attiré l'attention. Plusieurs passants ont pris des photos et nous ont posé des questions à son sujet, alors que d'autres se demandaient ce qu'un gros VUS faisait dans une telle compétition en regardant la Mitsubishi i-MiEv garée juste devant nous

Quelques heures plus tard, après avoir assisté à une réunion des pilotes, le grand départ a été donné vers notre première étape, le circuit Gilles-Villeneuve, où nous devions compléter deux tours avant de revenir à destination.

Nous avions des papillons dans l'estomac et la tension était palpable. Pas de doute, le Rallye International Vert de Montréal était officiellement lancé!

Une fois là-bas, notre enthousiasme débordant en a cependant pris pour son rhume lorsque tous les participants se sont fait montrer la porte de sortie.

Un manque de communication entre les organisateurs du rallye et la société du Parc Jean-Drapeau (qui gère le circuit) a fait en sorte que des cyclistes et des touristes s'y trouvaient en même temps que nous. Selon notre carnet de route, il fallait maintenir une moyenne de 57 km/h alors que les limites de vitesse indiquaient 30 km/h.

Pas besoin de vous faire un dessin pour comprendre que la situation aurait rapidement pu dégénérer et occasionner un malheureux incident qui aurait assombri tout l'événement.

L'expulsion a toutefois causé une certaine commotion auprès des concurrents : tous ont emprunté un trajet différent pour revenir, alors que certains avaient complété leurs deux tours et d'autres n'ont pas roulé sur la piste.

De retour sur McGill College et après quelques minutes de délibération, les responsables ont décidé de ne pas tenir compte de la journée et tout le monde a dû faire le plein à nouveau.

La table était donc mise pour le samedi.