Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Stellantis dévoile un nouveau moteur 6-cylindres

Ça fait plusieurs années qu’on entend dire qu’un nouveau moteur est en préparation chez Stellantis. Et bien, la compagnie l’a enfin révélé. Le 6-cylindres en ligne « Hurricane », un bloc biturbo de 3 litres, va offrir la puissance d’un V8, le couple attendu d’un moteur profitant d’une induction forcée, ainsi que l’efficacité d’un 6-cylindres.

La nouvelle mécanique a été pensée pour s’adapter à n’importe quelle plateforme nord-américaine à propulsion de la compagnie.

En matière de puissance, la version régulière va proposer une cavalerie de 400 chevaux et 450 lb-pi de couple, tandis que la variante plus performante va proposer plus de 500 chevaux et 475 lb-pi de couple. Les chiffres officiels vont varier selon le modèle qui va en profiter, mais ça donne une idée de ce qui nous attend.

Ce moteur n’est pas un dérivé d’un autre de la gamme. Il est né d’une page blanche et il se veut exclusivement à injection directe. Les deux déclinaisons partagent 96 pièces communes, dont le bloc et le carter d’huile. Les différences se situent à la hauteur des organes internes, de la tubulure d’admission, des composants de la commande des soupapes et des turbocompresseurs eux-mêmes. Stellantis n’est pas encore prêt à partager d’informations sur les fournisseurs de turbos, mais affirme que ses partenaires vont bientôt se manifester.

Le moteur régulier fonctionne à un taux de compression de 10.4:1 et voit sa limite atteindre à 5800 tr/min. Il fonctionne avec du carburant à indice d’octane 87, mais du super (91) est recommandé pour un rendement maximal. La variante haute performance fonctionne à un taux de compression de 9.4:1 et peut tourner à 6100 tr/min. Dans son cas, l’essence super est nécessaire.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Logo des nouveaux moteurs Hurricane de Stellantis
Photo : Stellantis
Logo des nouveaux moteurs Hurricane de Stellantis

Fait intéressant, plutôt que de proposer un bloc en fer comme les moteurs V8 Hemi, le 6-cylindres en ligne sont doté d’un bloc en aluminium, ce qui permet de réduire le poids total. Selon Stellantis, les deux moulins font 430 et 441 livres, respectivement. On est à quelque 550 livres pour le V8 Hemi de 5,7 litres, près de 600 pour le mV8 de 6,4 litres.

S’il peut paraître étonnant de voir une compagnie nous arriver avec un nouveau moteur à essence, alors que tous les efforts de l’industrie semblent être destinés à l’électrification, rappelons que ce n’est pas demain la veille que tous les modèles proposés seront électriques. Dans ce contexte, l’arrivée d’un nouveau bloc à essence est compréhensible, surtout que ce dernier a été pensé avec l’électrification en tête (hybridité et hybride rechargeable).

On ne sait pas à quel moment on y aura droit.  

Quant aux débuts de ce nouveau moteur, ça aura lieu au cours des prochains mois, peut-être avec le nouveau Wagoneer. On verra ensuite cette mécanique se greffer à d’autres modèles de la marque, mais attendons de voir lesquels avant de jouer le jeu de la spéculation.

On en saura peut-être plus avec le Salon de New York qui doit se tenir en avril.