Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota hausse de façon importante le prix du 4Runner TRD PRO pour 2019

Toyota a annoncé des changements importants à la version TRD PRO de son VUS 4Runner pour l’année 2019 et ce qui étonne le plus, c’est la hausse de prix qui l’accompagne, soit plus de 3300 $ américains.

Il faudra attendre en ce qui concerne la version canadienne, mais si la nôtre a droit aux mêmes améliorations, il faudra prévoir une augmentation d’environ 5000 $.

À première vue, c’est un peu insultant, considérant que le 4Runner est un produit qui a été conçu il y a pratiquement 10 ans. Si quelque chose devait se produire avec son prix, c’est une baisse importante. Or, c’est l’inverse qui se produit, et puisque le modèle se vend toujours bien en raison de son unicité, la compagnie en profite pleinement.

Et de toute la gamme, c’est la version TRD PRO qui fait le plus saliver les amateurs de conduite hors route.

En devise américaine, le modèle passe de 44 120 $ à 47 460 $ ; c’est énorme comme bond. Notez que les prix incluent les frais de transport qui ne sont que de 1045 $ en sol américain. Les autres modèles de la gamme voient quant à eux leur prix grimper d’environ 100 $ l’unité, ce qui demeure marginal.

Valeur

Maintenant, la question est de savoir si la hausse de prix peut être justifiée avec la réception d’un contenu ajouté digne de ce nom. Voyons voir.

D’abord, il faut comprendre que la suspension de la version TRD PRO que nous connaissons a été entièrement retravaillée. Les amortisseurs de marque Bilstein prennent le chemin des oubliettes et sont remplacés par des unités de marque Fox qui s’accompagnent de réservoirs supplémentaires pour venir appuyer le travail des ressorts à l’avant et à l’arrière.

Des roues en alliage de 17 pouces au fini noir mat sont nouvelles, tout comme les plaques de protection sous la caisse et des pneus Nitto conçus pour la conduite extrême. Trois couleurs vont figurer au catalogue, soit le bleu, le blanc et le noir métallique. Dans le cas de la teinte bleue, elle est seulement proposée pour le 4Runner. C’est elle qui décorait le modèle 2018 que nous avions à l’essai il y a quelques semaines.

Cette hausse de prix, on pourrait croire qu’elle va faire fuir quantité d’amateurs, mais au final, Toyota sait très bien ce qu’elle fait. La concurrence dans ce créneau est devenue très mince et elle prend principalement le nom de Jeep Wrangler. Or, ce dernier produit est aussi très cher et les amateurs font encore la file pour réserver leur exemplaire.

Toyota a très peu à perdre en jouant avec le prix de la version la plus populaire de son baroudeur.

Les gens qui magasinent ce type de véhicules savent ce qu’ils veulent et si la compagnie leur en donne un peu plus au chapitre du contenu, ils vont payer.