Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota réduit ses objectifs de production de 6,3 % pour octobre

Toyota doit réduire une fois de plus ses objectifs de production mensuelle. Au mois d'octobre, le manufacturier produira 50 000 véhicules de moins que prévu, toujours en raison de la pénurie de puces.

L’histoire se répète chez Toyota cette année. Les prévisions que fait l’entreprise en matière de production de modèles doivent être revues à la baisse en raison de la pénurie de puces électroniques.

Le plus fort de la crise semble avoir été passé, mais le retour à la normale n’est pas pour demain. Conséquemment, Toyota a dû revoir ses objectifs de production à 750 000 unités pour le mois d’octobre, contrairement aux 800 000 qui avaient été anticipées et annoncées la semaine dernière. On parle d’une réduction de 6,3 %. Les experts croient que la situation sera similaire en novembre et en décembre.

La décision de Toyota en inquiète certains, car cela signifie que la pénurie de puces pourrait se poursuivre jusqu’à la fin de 2022, voire s’étendre aux premiers mois de 2023.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Dans l'usine Takaoka de Toyota, au Japon
Photo : Toyota
Dans l'usine Takaoka de Toyota, au Japon

Toyota a déclaré aujourd’hui que son objectif de production de 9,7 millions de véhicules pour l’exercice financier en cours (1er avril 2022 au 31 mars 2023) n’avait pas changé. L’entreprise a également déclaré qu’elle suspendrait la production de 10 chaînes de montage à l’intérieur de sept usines au Japon au cours du mois d’octobre, affectant des modèles tels que le RAV4, la Camry, le Prado et le GR Yaris, ainsi que les NX, LS, ES, RX et UX chez Lexus.

Ironiquement, la compagnie avait des hausses à annoncer par rapport à l’année dernière et aux mois derniers, ce qui signifie tout de même que la production reprend du rythme. Toyota a haussé sa production mondiale de véhicules de 44,3 % en août par rapport à l’an dernier. Il s’agissait aussi de la première hausse mensuelle depuis mars, le secteur s’étant remis de la pandémie et les capacités de production ayant augmenté.

La principale incertitude demeure les perspectives incertaines reliées à la pénurie mondiale de puces, ainsi que la persistance des épidémies de COVID-19 qui ont toujours le potentiel de ralentir la production dans certaines usines à travers le monde.