Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen GTI 2007-2009 : occasion

Volkswagen GTI 2007-2009 : occasion

Le moteur de 2,0 litres de la GTI de dernière génération semble beaucoup plus fiable que son prédécesseur de 1,8 litre Par ,

Un coupé sport d’occasion, ça vous dit? Vous avez des enfants ou aimez bien le camping? Il vous faut un véhicule à la fois performant et pratique? Si oui, vous vous apprêtez probablement à découvrir le marché des sportives à hayon.

Volkswagen GTI 2007

C’est le terrain de jeux des Mini Cooper S, Mazdaspeed3 et Dodge Caliber SRT-4 de ce monde… et de la Volkswagen GTI. Cette dernière est largement qualifiée de la sportive à hayon « originale », et c’est le sujet de cette analyse aujourd’hui.

La GTI 2010 se montre pleine de fougue dès le départ, ses exploits ayant déjà été reconnus à l’échelle internationale malgré sa commercialisation récente. L’acheteur à la recherche de la même expérience enlevante, mais disposant d’un budget plus serré, peut jeter un coup d’œil sur la GTI 2007 à 2009 : il y découvrira le même raffinement, la même polyvalence et la même effervescence pour un prix plus abordable.

La dernière génération de la GTI a intégré le marché en tant que modèle 2007, forte d’un nouveau look et d’une nouvelle motorisation. Particulière et saisissante, elle profitait d’un moteur turbo de deux litres, d’une boîte de vitesses avec palettes au volant optionnelle et d’une esthétique rafraîchie comprenant des phares au xénon, une calandre propre au modèle et des jantes de 17 ou 18 pouces. Elle se déclinait en modèles à trois et cinq portières, répondant ainsi à différents besoins.

La GTI proposait une liste d’équipement haut de gamme, dont des antibrouillards, des sièges en cuir, un toit ouvrant, des vitres teintées, une chaîne audio à 10 haut-parleurs et un volant télescopique inclinable. Tous les dispositifs de base y étaient, tandis que des sièges et des rétroviseurs chauffants aidaient le conducteur à négocier l’hiver dans les régions nordiques.

Tous les modèles étaient animés par un quatre-cylindres de deux litres disposant de l’injection directe, d’un turbocompresseur et d’un échangeur d’air qui lui permettaient de cracher 200 beaux chevaux. On pouvait opter pour une boîte manuelle à six vitesses ou une boîte à double embrayage « Direct Shift » ou DSG. Cette dernière fonctionne comme une boîte automatique, mais elle permet également la correspondance de régimes et des changements de rapports éclair à l’aide de palettes fixées au volant.

Heureusement, il semble que le moteur de deux litres de cette génération de la GTI ne souffre pas, pour la plupart, des problèmes de fiabilité qui affligeaient le modèle de 1,8 litre du modèle précédent. Je n’ai trouvé aucune mention de formation de cambouis provoquant la défaillance du moteur de deux litres, et les plaintes de propriétaires au sujet du bloc de bobines causant des ratés d’allumage étaient encore plus rares.

Volkswagen GTI 2008