Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Prius 2004-2009 : occasion

Toyota Prius 2004-2009 : occasion

L'ancienne génération de la Prius ne souffrait en général que de troubles mineurs Par ,

Peu importe ce que l’automobiliste canadien moyen ou le maniaque de moteurs à combustion pense des voitures hybrides, le succès de Toyota dans ce segment de marché ne fait aucun doute.

Toyota Prius 2005 (Photo: Toyota)

D’ailleurs, le constructeur japonais a vendu plus d’un million de véhicules hybrides à ce jour, principalement sa fameuse Prius. Ce modèle porte-étendard a récemment été revu et amélioré en profondeur lors de son passage à la troisième génération, laissant derrière une voiture déjà bien établie sur le marché et plus intéressante que jamais aux yeux des acheteurs de modèles d’occasion.

La Toyota Prius version 2.0 (2004 à 2009) prenait exclusivement la forme d’un hatchback à cinq portes et à traction avant. Ses propriétaires, encore aujourd’hui, restent généralement satisfaits et fiers des économies qu’ils réalisent à la pompe. La plupart vantent l’efficacité énergétique remarquable, l’excellente manœuvrabilité, le roulement silencieux et confortable en ville ainsi que l’abondance de commodités sophistiquées. Les solutions de rangement intérieur s’avèrent généreuses et pratiques, notamment avec les dossiers arrière rabattables. En contrepartie, on reproche souvent à cette Prius son manque de visibilité arrière, sa puissance modeste et ses sièges peu confortables.

Bref, malgré sa nature écolo, l’hybride de Toyota n’est pas si différente à conduire d’une berline ordinaire de même taille.

Vous n’êtes pas familier avec ce type de véhicule, mais vous songez quand même à en faire l’achat? Voici en gros comment ça fonctionne. Une voiture hybride comme la Prius emploie un moteur à essence et un moteur électrique afin d’accroître la puissance et de réduire la consommation dépendamment de la situation. Le moteur électrique est alimenté par une batterie dans le coffre qui, elle, est rechargée par une génératrice entraînée par le moteur à combustion; il n’est donc pas nécessaire de brancher la voiture. L’électricité sert de principale force motrice à basse vitesse et de force d’appoint à l’accélération. Le rendement combiné des deux moteurs s’élève à 110 chevaux.

La Toyota Prius peut éteindre son moteur à essence lorsqu’elle s’immobilise dans la circulation, par exemple à un feu rouge, et continuer à rouler en mode 100 % électrique tant et aussi longtemps que la demande de puissance demeure minimale. Lorsqu’il faut accélérer rapidement, le moteur électrique joue les seconds violons en combinant son énergie à celle du moteur thermique. Les transitions s’effectuent en douceur et contribuent à livrer une grande économie d’essence. Toyota appelle le tout «Système hybride synergétique».

Toyota Prius 2006 (Photo: Toyota)