Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Acura MDX 2018 : le pain et le beurre... sans sel

Depuis sa création en 1986, Acura a connu des hauts et des bas. Le problème, c'est que la courbe n’est pas ascendante. Il s’agit plutôt d’une série de montagnes russes qui témoignent d'une chose : un manque flagrant de vision à l'intérieur des murs de l'entreprise. En gros, il y a eu de bonnes périodes et de moins bonnes périodes; de bons et de moins bons modèles.

À travers le temps, un a réussi mieux que les autres à tirer son épingle du jeu, surtout au chapitre des ventes où il a toujours bien figuré. Vous aurez deviné qu'on fait référence au MDX.

Lorsqu'il a été lancé pour l’année 2001, plusieurs n'en avaient que pour lui. Joli, solide comme le roc, agréable à conduire et d'une fiabilité exemplaire, on n'a jamais pu lui reprocher grand-chose. Sauf qu'à l'image de la compagnie, il n'a pas profité du coup de pouce nécessaire pour demeurer un ténor dans son segment, notamment lors de sa plus récente refonte, en 2014. Il a conservé ses acquis, sans plus.

L'an dernier, le MDX était retouché au niveau du style et l’exercice a été bien reçu. Est-ce qu'Acura amorcerait une ascension? Voyons voir.

L'image
Pour un constructeur de luxe, l'identité fait foi de tout. Chez des marques comme BMW, Audi et Mercedes-Benz, on ne se pose plus la question depuis des lunes. Lexus semble avoir trouvé un bon filon depuis quelques années. Même chose pour Cadillac et Lincoln depuis peu, dans une moindre mesure. De son côté, INFINITI est allée dégoter à BMW son designer en chef, Karim Habib, qui a pour mission de redéfinir la bannière.

Chez Acura, le travail reste à faire. Heureusement que depuis une année, on a vu apparaître de nouveaux faciès sur le MDX et la TLX. C'est réussi et porteur d'une identité propre — un pas dans la bonne direction, quoi! Il faut souligner ce point positif, surtout que tout n'est pas à refaire, au contraire. Le produit est de qualité; il n'a besoin que d'un chef qui sait manier les épices.

Et une de ces épices, c'est cette image forte nécessaire au succès d'une marque de luxe. Ce que dégage l’Acura MDX 2018 nous laisse entrevoir des jours meilleurs.

Les forces
Comme je l’ai dit, le MDX demeure un produit de qualité dans son créneau. C'est particulièrement perceptible à bord. Là, on découvre l'environnement Acura qui mélange bien le traditionalisme et la modernité. Par exemple, des cadrans clairs et fort jolis reposent devant nos yeux, alors qu'au niveau de la console centrale, le sélecteur de rapports prend la forme d'une série de boutons uniques à travers l'industrie.

Intuitif? Aucunement, mais on s'y habitue. Ça épure la présentation et, pour rejoindre les commandes de la console, il n'y a plus d'obstruction. Cette dernière est marquée par la présence de deux écrans, dont un cachant une foule de commandes tactiles. Préparez-vous à rager, car le contrôle des sièges chauffants et l'intensité de la climatisation sont du nombre. Heureusement, on profite toujours d'un bouton pour la radio et la température peut être ajustée les yeux fermés grâce à l’existence d’un commutateur plus traditionnel.

La bonne nouvelle, c'est que toutes les versions 2018 du MDX comptent enfin sur la compatibilité des applications Apple CarPlay et Android Auto. Dire qu'il était temps serait un euphémisme.

Pour le confort, c'est bien, mais sans plus. Durant la semaine où j'ai essayé le MDX, le hasard a voulu que je me trouve également au volant du nouveau XC60 de Volvo. Plus moderne, ce dernier pourrait servir d'exemple au prochain MDX, notamment au niveau des sièges qu'on souhaiterait plus enveloppants.

À l'arrière, l'espace est bon pour les passagers et le volume de chargement proposé est généreux, soit un maximum de 2 575 litres (tous les dossiers arrière rabattus). En général, le MDX n'est pas le genre de véhicule qu'on utilise pour trimbaler fréquemment du matériel, donc l'acheteur s'en accommodera très bien.

L'autre grande force de l’Acura MDX 2018, elle se trouve sous le capot. Le V6 de 3,5 litres qui y œuvre depuis des lunes est un bloc puissant (290 chevaux), mais surtout très fiable. Il en va de même pour la boîte automatique à 9 rapports qui lui est jumelée et dont le travail est irréprochable. Cette combinaison mécanique opère sans histoire — au sens positif et négatif — et vous n'aurez jamais d'ennuis.

Les éléments neutres
La conduite du MDX doit malheureusement être considérée comme un élément neutre du véhicule. L'expérience est axée sur le confort et la quiétude. Ce n'est pas une mauvaise chose en soi, mais encore une fois, lorsqu'on la mesure à celle proposée à d'autres adresses, on note que le MDX prend du retard. En fait, il manque d'engagement. Au jeu de la comparaison avec le XC60, on découvre un monde de différences en termes de sensations au volant — et on parle bien de Volvo ici, pas de BMW ni d'Audi.

Bref, il y a du travail à faire chez Acura pour amener le MDX ailleurs dans ce département.

Conclusion
L’Acura MDX 2018 est un excellent VUS et un achat sûr. Lorsqu'on l'utilise au quotidien, franchement, on ne peut pas lui reprocher grand-chose. C’est une fois comparé à ses adversaires qu’il figure moins bien. Des concurrents affûtés, il en compte plus qu’avant.

Or, pour demeurer au sommet, un produit comme le MDX doit non seulement se réinventer à un rythme plus fréquent, mais aussi devancer ses rivaux ce faisant. Pour l'instant, on a trop l'impression qu'il ne fait que suivre la parade. Et la prochaine génération ne serait prévue que pour 2020…

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Acura MDX 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Rufiange
Photos de l'Acura MDX 2018