Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Acura TSX Technology 2009 : essai routier

Acura TSX Technology 2009 : essai routier

La voie de la raison Par ,

Le mois dernier, je me suis joint aux représentants de la division de prestige de Honda ainsi qu'à une horde de journalistes pour le lancement canadien de l'Acura TSX 2009 entièrement redessinée. Je vous ai ensuite livré mes premières impressions ici-même sur Auto123.com. Plus récemment, j'ai eu l'occasion de passer une semaine complète au volant de la TSX, ce qui m'a permis d'approfondir mon analyse et d'effectuer un plus grand nombre de tests.

Les dimensions de la nouvelle TSX sont plus importantes et le rendement a été légèrement optimisé du même souffle.

Processus de maturation
La première génération de l'Acura TSX était fort impressionnante. Elle se voulait une berline de luxe d'entrée de gamme à la fois sportive et très raffinée. Je la trouvais extrêmement plaisante à conduire... à condition de ne pas être à la recherche d'accélérations foudroyantes.

La seconde génération reprend tous les éléments qui ont fait le succès de sa devancière tout en améliorant le comportement routier, le fonctionnement du moteur, la qualité de l'habitacle et la sécurité des occupants. Les dimensions sont plus importantes et le rendement a été légèrement optimisé du même souffle.

En général, les véhicules gagnent en maturité d'une génération à l'autre. C'est assurément le cas de la TSX, qui possède dorénavant tous les outils et l'expérience nécessaires pour devenir un joueur sérieux dans l'arène des berlines de luxe à caractère sportif.

Rendement accru?
Je suis ravi que les gens d'Acura aient jugé bon de renforcer le moteur à quatre cylindres de la TSX au lieu de se tourner vers un V6 ou un turbocompresseur. Avec le prix élevé de l'essence, cette stratégie sera sans contredit payante pour la marque nippone. Dommage par contre qu'il faille encore remplir le réservoir avec de l'essence super...

Magnifiquement équilibré, le moteur i-VTEC de 2,0 litres à double arbre à cames en tête produit désormais 201 chevaux et 172 livres-pied de couple. Bien que la puissance soit subtilement en baisse par rapport à l'année dernière, le couple, lui, est en hausse de 8 livres-pied. Toutefois, ce qui est vraiment nouveau, c'est la répartition plus uniforme de ce couple qui assure de meilleures explosions sur une plus grande plage de régime.

Le moteur i-VTEC de 2,0 litres à double arbre à cames en tête produit désormais 201 chevaux.