Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Acura ZDX 2010 : premières impressions

Acura ZDX 2010 : premières impressions

Définir l'indéfinissable... Par ,

En matière de design automobile, certains fabricants progressent et d’autres régressent. Le défi consiste à frapper l’imaginaire des gens et de maintenir constamment leur intérêt. C’est surtout vrai quand une compagnie offre un produit inédit dans un segment de marché déjà saturé. En outre, si on s’apprête à lancer une nouvelle génération de berlines compactes, genre Corolla, il est inutile d’essayer de réinventer la roue, mais si on s’amène avec une nouvelle berline multisegments à hayon aux aspirations de coupé sport, là par contre il faut défricher le terrain et établir des normes.

L’Acura ZDX 2010 est hyper sécuritaire, hyper stylisé et hyper branché.

Le tout nouveau Acura ZDX 2010 pénètre dans une sphère jusqu’ici inexplorée par la marque et l’industrie en général. Il s’adresse à ceux qui trouvent le MDX trop gros et utilitaire ou le petit RDX trop bas de gamme. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose? Ce qui est sûr, c’est que les ventes de Honda/Acura sont en baisse depuis quelque temps et deux grandes raisons expliquent le snobisme des acheteurs à l’endroit de ce constructeur malgré une opinion publique toujours très favorable : le design et le prix. La question de l’argent est une chose, mais en termes de design et de style, il faut reconnaître qu’Acura a repoussé ses limites encore plus loin qu’avant en créant le ZDX. L’avenir nous dira comment ce dernier s’en sort…

Une question de goût
Au chapitre de l’identité corporative, Acura se tourne vers une imposante calandre pentagonale depuis la création du multisegments RDX il y a quelques années. Ladite calandre ainsi que le pare-chocs et les phares adjacents ont tous évolué mais pas vraiment pour le mieux au dire de plusieurs amateurs d’Acura. J’ai plutôt tendance à être d’accord quand on parle des nouvelles berlines TSX et TL, mais je dois avouer que l’effet est différent une fois placé en face du ZDX. Personnellement, la proéminence entre les phares au xénon a l’air mieux harmonisée sur un véhicule de plus grande stature comme celui-ci (sans parler des MDX et RDX).

En se déplaçant sur le côté, on peut davantage apprécier les efforts et le talent des stylistes qui travaillent au studio de design californien d’Acura. Ici, c’est le calme et la tempête en même temps : une ligne de toit fuyante et ultra profilée contraste avec une ceinture de caisse extrêmement racée et agressive. Et comme le suggère la découpe de la portière arrière, le bas de l’ouverture est vraiment très étroit (j’y reviendrai plus tard). Vu de l’arrière, le ZDX semble avoir trouvé son inspiration du côté de la BMW M Coupé, ce qui est bien entendu un compliment. À mes yeux, cette partie du véhicule est celle qui évoque le plus la performance; après tout, les hatchbacks sportifs sont toujours des exemples à suivre au plan du dynamisme et de la polyvalence.

Plaisir et détente à l’intérieur
L’habitacle de l’Acura ZDX est nettement plus facile à digérer, si vous me permettez l’expression, que la carrosserie à l’extérieur. Très fidèle aux autres produits de la marque à l’exception de la petite CSX, l’aménagement intérieur dans son ensemble s’avère non seulement attrayant mais aussi fonctionnel. Tout se centre autour des occupants avant. Le tableau de bord enveloppant de style cockpit crée deux «bulles» individuelles et procure du confort à l’avenant. Le dégagement au niveau des jambes, de la tête et des coudes est très généreux, tandis que les sièges baquets sont à la fois fermes et réconfortants comme les mains d’une mère, ce qui contribue à l’expérience de conduite typiquement Acura.

L’habitacle est nettement plus facile à digérer, si vous me permettez l’expression, que la carrosserie à l’extérieur.