Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Aston Martin Vanquish 2003 : essai routier

Aston Martin Vanquish 2003 : essai routier

Par ,

L'ASTON MARTIN VANQUISH :
UNE LIGNE ENVOÛTANTE, UNE SONORITÉ EXQUISE ET UN AGRÉMENT DE CONDUITE IMBATTABLE... QUE DEMANDER DE PLUS ?

L'Aston Martin Vanquish ne courre pas les rues. Méticuleusement construite à la main à raison de 300 exemplaires par année, c'est une voiture rare, sinon exclusive qui se laisse désirer. Malgré tout, j'ai eu le rare bonheur d'en attraper une au vol ici même au Québec pour un essai inoubliable. Je vous invite à monter à bord de cette anti-Ferrari.

Jusqu'à cette année, il eut été impensable, voire sacrilège de comparer une Aston Martin à une Ferrari. Ces belles anglaises étaient certes très engageantes mais, au-delà de leurs irrésistibles silhouettes, elles n'avaient pas tout à fait le même raffinement que leurs consoeurs italiennes. Tout a changé depuis l'arrivée de la Vanquish, la première véritable nouvelle Aston depuis que la petite marque anglaise évolue dans le giron de Ford. Encore plus ravissante que ses devancières, elle allie la sophistication et la haute performance à une qualité d'exécution qui lui permet d'accéder au plateau des super-voitures de cet univers. La Vanquish a même reconquis James Bond, qui après quelques escapades en BMW, a repris le volant d'une Aston Martin dans son dernier thriller "Die Another day". Avec 337 000 $ et beaucoup de patience (les délais de livraison ne cessent de s'allonger), vous pourrez vous aussi rouler sur les traces du célèbre agent secret et découvrir la version britannique de la Ferrari 575 Maranello.