Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi Q5 3.2 Premium quattro 2009 : essai routier

Audi Q5 3.2 Premium quattro 2009 : essai routier

Par ,

Chez Audi, il faut l’avouer, la conduite a toujours un petit quelque chose de plus. On ressent toujours un plaisir particulier au volant de ces Allemandes dont la personnalité sportive n’est plus à rappeler. En fait, peu importe son format, la Audi mise d’abord sur les sensations de conduite avant toute autre forme de plaisir coupable. Et le nouveau Q5, utilitaire ou multisegments au choix, ne fait pas exception à la règle.

On ressent toujours un plaisir particulier au volant de ces Allemandes dont la personnalité sportive n’est plus à rappeler.

Silhouette familière
Difficile de renier l’appartenance du Q5 au reste de la famille. Comme les autres, il profite de la calandre distinctive (et massive) propre à la bannière, des courbes arrondies par endroits, et du style général désormais familier. Et pour faire bonne mesure, et pour confirmer encore son lien génétique, il s’éclaire de jour, avec des lumières électro luminescentes (communément appelées LED) à l’avant, ce qui lui donne ce regard très Audi que l’on n’oublie jamais.

En matière de dimensions, malgré ses intentions de petit utilitaire, il domine le monde avec une longueur de 4,6 mètres, une hauteur de 1,6 mètre et un empattement de 2,8 mètres. Ces données ne vous disent rien? Disons simplement qu’en comparaison, il est de taille comparable à un Nissan Murano par exemple, ou à un Lexus RX. Ce qui ne représente pas exactement la taille nain…

Cette taille relative permet évidemment d’obtenir un espace intérieur plus que suffisant. Le seuil est un tantinet élevé pour les passagers, mais règle générale, la vie à bord se vit sans trop de contraintes. Les passagers de taille moins commune, dans tous les sens du terme, profiteront donc d’un confort tout à fait adéquat, et même, de sièges confortables à toutes les places.

Sobriété quand tu nous tiens
Je dois l’admettre, je ne suis pas le plus grand fan des intérieurs Audi cependant. Ils sont bien finis, et profitent de matériaux haut de gamme, mais conservent un style un peu trop sobre pour être remarquable.
Heureusement, mon véhicule d’essai ne misait pas sur le système multimédia MMI de la compagnie allemande, ce qui rendait l’usage de l’ensemble un peu plus simple.

Les passagers de taille moins commune, dans tous les sens du terme, profiteront donc d’un confort tout à fait adéquat, et même, de sièges confortables à toutes les places.